DR

Au programme du petit écran ce jeudi : un puissant portrait de famille signé James L. Brooks, le retour des Minimoys de Luc Besson et le projet d'amitié de Steven Spielberg pour Stanley Kubrick.

Tendres Passions de James L. Brooks

Veuve très jeune, Aurora a reporté sur Emma, sa fille unique, toutes ses frustrations. Pour échapper à son emprise, Emma épouse un petit professeur falot et infidèle de surcroit. Par peur de vieillir, Aurora tombe dans les bras de Garrett, un ex-cosmonaute solitaire. Cette liaison transforme Aurora qui noue enfin avec sa fille des relations complices et tendres.

Sorti en 1983, Tendres Passions fut le film de la consécration pour James L. Brooks, figure de la télévision américaine (il est avec Matt Groening le papa des Simpsons) et spécialiste de la comédie de mœurs sophistiquée au cinéma. À travers Tendres Passions, il retrace trente ans de la vie d'une mère et sa fille avec ses hauts, ses bas et ses évolutions. Porté par le tandem Shirley McLaine / Debra Winger, ce grand film de femmes peut s'enorgueillir d'un casting cinq étoiles complété par Jack Nicholson, Jeff Daniels, Danny DeVito et John Lithgow. Grand succès populaire et grand classique des années 80 outre-Atlantique, ce film encore trop méconnu en France remporta cinq Oscars dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur, de la meilleure actrice (MacLaine) et du meilleur acteur dans un second rôle (Nicholson).

Tendres passions est diffusé ce soir à 20h55 sur Chérie 25.

Arthur et la vengeance de Maltazard de Luc Besson

Arthur est au comble de l'excitation : c'est aujourd'hui la fin du dixième cycle de la Lune, et il va enfin pouvoir regagner le monde des Minimoys pour y retrouver Sélénia. Dans le village, tout est prêt pour l'accueillir : un grand banquet a été organisé en son honneur, et la petite princesse a passé sa robe en pétales de rose... C'est sans compter le père d'Arthur, qui choisit précisément ce jour tant attendu pour quitter plus tôt que prévu la maison de sa grand-mère. Au moment du départ, une araignée dépose dans les mains du jeune garçon un grain de riz sur lequel est gravé un message de détresse. Pas de doute, Sélénia est en danger!

Après le succès en salles du premier épisode, Arthur et ses Minimoys étaient de retour trois ans plus tard en 2009 pour la suite de leurs aventures palpitantes, tourné simultanément avec le troisième épisode de la saga. Réunissant pas moins de 3,9 millions de spectateurs en salles (près de deux millions et demi de moins que le premier tout de même), ce deuxième Arthur continue d'impressionner la rétine selon Première : "Introduites par une longue séquence live bien plus accrocheuse que celle du premier épisode, les nouvelles aventures d’Arthur se prolongent pied au plancher dans un univers à la richesse visuelle et à l’accomplissement technique eux aussi supérieurs".

Arthur et la vengeance de Maltazard est diffusé ce soir à 20h55 sur TMC.

A. I. Intelligence artificielle de Steven Spielberg

Le futur... La fonte des glaces a submergé des centaines de villes, provoqué famines et exodes. Mais la limitation des ressources naturelles et le contrôle sévère des naissances ont aussi induit de nouveaux développements technologiques et les robots sont devenus une composante essentielle de la vie quotidienne. Le professeur Hobby veut aller plus loin en créant le premier robot sensible: un enfant capable d'aimer «ses parents», de développer émotions, désirs et souvenirs. Vingt mois plus tard, David fait son entrée chez un couple dont le fils a été cryogénisé à la suite d'une maladie.

Au début des années 1970, Stanley Kubrick se lance dans un projet d'adaptation de la nouvelle Les Super-Toys durent tout l'été de Brian Aldiss. Un projet qui commence à prendre forme en 1985 lorsque Kubrick invite son ami Steven Spielberg à produire le film à ses côtés. La production interminable du film durera près de quinze ans émaillés de contretemps, bloqué dans le development hell. En 1995, Kubrick abandonne le projet en l'offrant à Spielberg, qui le mettra définitivement en chantier à la mort du réalisateur en 1999. Il en résultera un film que Spielberg voulait le plus proche possible de ce qu'en envisageait Kubrick, globalement bien reçu par la critique et qui sera un modeste succès commercial (1,5 millions d'entrées en France)

A. I. Intelligence Artificielle est diffusé ce soir à 20h40 sur TCM.