Nom de naissance Valérie Dréville
Nationalité Française
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Interprète
Avis

Biographie

Valérie Dréville est une actrice française.

Elle est née en 1962, l'année où le film La Fayette, réalisé par son père Jean Dréville, sortait en salle.Sous la direction d’Antoine Vitez, elle fait rapidement ses débuts de comédienne, en 1984, au Festival d’Avignon dans Le soulier de satin de Paul Claudel.En septembre 1989, elle intègre la Comédie Française en tant que pensionnaire. Son assiduité lui vaut de collaborer avec Anatoli Vassiliev qui la fait jouer dans Le bal masqué, une pièce de Mikhail Lermontov. Elle prend alors de plus en plus d’initiatives radicales dans ses choix artistiques.Dès qu’elle achève les représentations de la pièce de Mikhail Lermontov, Valérie Dréville court chercher l’inspiration à Moscou. Elle va prendre des conseils chez Anatoli Vassiliev. Perfectionniste, Valérie Dréville va y retourner régulièrement, pour finalement y vivre plus d’un an, afin d’apprendre le russe et de perfectionner sa technique.Elle joue dans La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, en 1990, Iphigénie de Jean Racine, en 1991, ou encore Amphitryon de Molière, en 1997.En 1998, au Théâtre Vidy-Lausanne, puis au Théâtre de l’Odéon à Paris, Valérie Dréville joue dans la célèbre pièce de Jean Racine, Phèdre.

Les planches régulières

La mise en scène est assurée par Luc Bondy. Puis, un an plus tard, elle joue sous la direction de Claude Régy dans la pièce de Jon Fosse intitulée Quelqu'un va venir.En 2000, au Théâtre des Amandiers de Nanterre, elle travaille à nouveau avec le metteur en scène Claude Régy, dans une pièce de David Harrower. L’œuvre s’intitule Des couteaux dans les poules.Deux ans plus tard, Valérie Dréville est de retour au Festival d’Avignon. Elle joue dans Médée-Matériau, sous la direction d’Anatoli Vassiliev. Puis on la retrouve l’année suivante, en 2003, au Théâtre de la Colline dans Variations sur la mort de Jon Fosse. En 2006, à partir des 14 psaumes de David retraduits par Henri Meschonnic, Claude Régy met en scène Comme un chant de David. C’est encore le même théâtre qui accueille cette représentation avec Valérie Dréville à l’affiche. C’est aussi en 2006 qu’elle fait sa dernière représentation à La Colline. Elle joue dans Chaise d’Edouard Bond sous la direction du metteur en scène Alain Françon. En 2007, aux Ateliers Berthier, elle joue dans Thérèse Philosophe, et Anatoli Vassiliev en assure la mise en scène. En 2008, Valérie Dréville est artiste associée au Festival d'Avignon. A cette occasion, associée à un groupe de comédiens, elle met en scène Partage de midi de Paul Claudel. La pièce est présentée dans la carrière de Boulbon.

Le cinéma irrégulier

La place que Valérie Dréville a su se faire dans le quatrième art, son regard franc, sa voix pertinente et sûre, son éclat naturel, ont fait d’elle un sérieux atout pour le cinéma français. On lui a rapidement proposé un rôle au cinéma, dans Tire pas sur mon collant de Michel Lemoine, c’était en 1978. Aujourd’hui, elle cumule environ vingt-sept longs-métrages à son actif. On retiendra les téléfilms L’automate, de Jean François Claire en 1981, Electre d’Hugo Santiago, en 1987 ou encore 24 heures de la vie d’une femme, le film de Laurent Bouhnik, sorti en 2002. Elle joue également dans La Question Humaine de Nicolas Klotz sorti en 2006. Le rôle de Françoise Diraison dans Suite Armoricaine est son premier rôle principal au cinéma.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2020 Merveilles à Montfermeil Acteur Virginie Jaffret
2015 Le Dos Rouge Acteur Alice
2015 Suite armoricaine Acteur Françoise Diraison
2012 Les éclats (Ma gueule, ma révolte, mon nom) Acteur narration
2011 De bon matin Acteur Françoise

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Petite fille Acteur -

Stars associées