Nom de naissance Hessel
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Politicien, Philosophe
Avis

Biographie

Né le 20 octobre 1917 à Berlin et mort le 27 février 2013 à l'âge de 95 ans, Stéphane Frédéric Hessel est un diplomate, ambassadeur, écrivain et résistant français célèbre pour ses prises de position en faveur des Droits de l'Homme. Le grand public l'a découvert sur le tard grâce à son manifeste Indignez-Vous ! paru en 2010 et qui remporta un succès planétaire.Quand Stéphane Hessel naît à Berlin en 1917, le Kaiser Guillaume II est encore au pouvoir et la Première Guerre Mondiale fait encore rage en Europe. Son père, l'essayiste Franz Hessel est issu d'une famille juive polonaise installée à Berlin depuis 1889 tandis que sa mère, Helen Grund, est issue d'une riche famille de banquiers. D'ailleurs, le romancier Henri-Pierre Roché, un ami de la famille, avoue s'être largement inspiré de sa relation avec Helen et Franz pour son roman Jules et Jim, popularisé par l'adaptation cinématographique qu'en a fait François Truffaut. Dans le livre - et le film - Stéphane Hessel est évoqué par le personnage de Kadi.C'est d'ailleurs pour rejoindre Henri-Pierre Roché à Paris que la famille Hessel quitte Berlin en 1925. Stéphane est alors scolarisé à l'école alsacienne et décroche en 1933 son bac de philosophie. Durant cette période il fait la connaissance de Marcel Duchamp, Le Corbusier, Picasso, Max Ernst ou encore André Breton. Après un bref séjour à Londres où il étudie l'économie, il rentre en France et s'inscrit en hypokhâgne à Louis-Le-Grand. Diplômé, il est reçu en 1937 au concours de l'Ecole Normale Supérieure destiné aux étrangers. Mais naturalisé français la même année, il est contraint de repasser les concours en tant que Français, ce qu'il fait avec succès en 1939 après avoir passé une licence de philosophie.Stéphane Hessel entre en guerreC'est également à cette époque qu'il épouse Vitia, une jeune juive russe. Mais la Seconde Guerre mondiale éclate et Stéphane, à 22 ans, est mobilisé. En mars 1940 son régiment est affecté dans la Sarre, encore occupée par la France. Fait prisonnier durant la débâcle de l'été 40 il parvient à s'évader et, après avoir entendu parlé d'un certain Charles De Gaulle, décide de rejoindre Londres via Oran et Lisbonne. Il entre alors au service de la France Libre au Bureau Central de Renseignement et d'Action où il officie comme agent de liaison avec l'état major britannique.En mars 1944 il envoyé en France pour une mission secrète mais l'un des membres du réseau le dénonce sous la torture et Stéphane est arrêté à Paris le 10 juillet 1944. Torturé lui-même, il finit par céder à la question. Le 8 août il est envoyé à Buchenwald avec 36 compagnons d'arme. Seize d'entre eux sont pendus, onze autres fusillés. Mais tandis que Stéphane attend son tour la chance va lui sourire. Grâce à la complicité d'un kapo du camp, il échange son identité avec un détenu mort du typhus. Il prend alors l'identité de Michel Boitel. Désormais considéré comme un détenu de droit commun par les autorités allemandes - et non plus comme terroriste - il est affecté comme comptable dans une usine. Après une tentative d'évasion en janvier 1945, l'avance de l'armée américaine conduit les allemands à évacuer le camp de Buchenwald vers Bergen-Belsen. Durant le transfert il parvient (enfin) à s'évader et à rejoindre les lignes américaines. Le 8 mai 1945, jour de l'armistice en Europe, il arrive à Paris.Un diplomate pour la paixAu mois d'octobre de la même année il est reçu au concours du quai d'Orsay et entame une carrière de diplomate. Durant plus de quarante ans, il parcourt le monde pour représenter la France à la toute nouvelle ONU où il participe à l'élaboration de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Il collabore également avec Pierre Mendès-France, Georges Pompidou mais également Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterand. Son combat, tout au long de sa carrière, a été de défendre les Droits de l'Homme partout où ils ont été menacés. Il défend les droits de l'immigré, des sans-papiers, dénonce les frappes israéliennes sur Gaza, soutient le dalaï-lama, Aung San Suu Kyi, le chef Raoni ainsi que de nombreuses ONG. Auteur de plusieurs essais, c'est véritablement en 2010 que le grand public fait la connaissance avec cet humaniste, lorsque celui-ci publie son manifeste Indignez-Vous !En pleine crise économique il encourage la jeune génération à user au maximum de son pouvoir d'indignation : "la pire des attitudes est l'indifférence" explique-t-il. Il préconise un partage des richesses plus équitable et incite le peuple à une "insurrection pacifique". Et Stéphane a été entendu. Son manifeste, vendu à plus de 4 millions d'exemplaires à travers le monde, peut être considéré comme la pierre fondatrice du mouvement des Indignés qui va émerger quelques semaines plus tard en Espagne, aux Etats-Unis et en Grèce. Face au succès de cette publication, il approfondit son propos dans deux autres livres parus en 2011 : Engagez-vous et Le Chemin de l'espérance. Stéphane fait alors la tournée des plateaux télévisés et réalise de nombreuses conférences.Mais dans la nuit du 26 au 27 février 2013 il meurt pendant son sommeil annonce sa femme Christiane Chabry, qu'il a épousé en 1987 après le décès de Vitia survenu en 1986. Il avait 95 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2014 L'Instinct de Résistance (Documentaire) Acteur Himself