Nom de naissance Roland Dubillard
Naissance
Paris
Décès
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Acteur, Interprète
Avis

Biographie

Comédien, poète et auteur dramaturge, Roland Dubillard est né le 2 décembre 1923 à Paris. Dès son plus jeune âge, il est très engagé. Il n’a que seize ans quand la Seconde Guerre Mondiale éclate. Il entre alors au sein d’un réseau de résistance. Parallèlement, Roland Dubillard commence des études en philosophie. Il est notamment influencé par le professeur et philosophe français Gaston Bachelard.Au terme de ses études supérieures, le jeune Dubillard obtient une licence en philosophie. Puis, il décide de se lancer dans l’art dramatique et commence alors sa carrière en tant que comédien. En 1942, Roland Dubillard devient auteur et metteur en scène à la Maison des Lettres.pagebreakEn 1946, à la fin de la guerre, il voyage en Autriche. Roland Dubillard fait alors partie de la Troupe Officielle d’Occupation. C’est là qu’il réalise sa pièce intitulée Les Monstres, aussi connue sous le nom d’Il ne faut pas boire son prochain. La même année on le retrouve dans un film amateur d’Alain Resnais. En 1951, Roland Dubillard participe à un film d’André Michel, puis collabore en tant que scénariste avec le réalisateur français Jean Aurel.Cependant, c’est en 1953 qu’il commence réellement à se faire connaître. L’auteur français Jean Tardieu à cette époque, sollicite ses talents de dramaturge pour la réalisation d’une série de sketches radiophoniques. C’est ainsi que Roland Dubillard devient comédien dans Grégoire et Amédée. Il assure le rôle de Grégoire au côté de l’écrivain et humoriste Philippe de Chérisey, tenant celui d’Amédée. L’émission est diffusée sur la radio publique généraliste France Inter, anciennement appelée Paris Inter. Le publique raffole de ces sketches. Toujours en 1953, Roland Dubillard sort la pièce de théâtres Si Camille me voyait. Il s’agit d’une comédie d’opérette dont la première représentation a eu lieu au Théâtre de Babylone.pagebreakEn 1961, Roland Dubillard sort une deuxième œuvre théâtrale, elle s’intitule Naïve Hirondelle. Elle remporte un véritable succès. Ensuite il sort La maison d’os en 1962 et tourne dans un film de Michel Deville intitulé A cause, à cause d’une femme en 1963. En 1966, il sort son tout premier recueil de poésies. Il s’intitule Je dirai que je suis tombé et est édité chez Gallimard. Puis, de 1966 à 1968, il apparaît dans deux films de Jean Pierre Mocky. Dubillard est dès lors un artiste opiniâtre. Il est présent presque chaque année dans une pièce ou un film et ses œuvres sont de plus en plus variées.En 1969, Roland Dubillard sort Le jardin aux Betteraves. C’est sa quatrième pièce. On le retrouve aussi dans La promesse de l’Aube, un film de Jules Dassin. De 1970 à 1972, il tourne dans quatre films différents dont M comme Mathieu de Jean-François Adam, La Décharge/ La Ville bidon de Jacques Baratier et Elle court, elle court la banlieue de Gérard Pirès. Cette dernière année, il sort aussi l’essai Méditation sur la difficulté d’être en bronze.pagebreakEn 1973, Roland Dubillard sort la pièce de théâtre Où boivent les vaches et il tourne aussi dans trois films, dont Un ange au Paradis de Jean-Pierre Blanc. Ensuite, en 1974, il publie trois recueils de nouvelles, Olga ma vache, Campements et confessions d’un fumeur de tabac français. Roland Dubillard tourne la même année dans quatre films parmi lesquels on retrouve, Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun et Lily aime-moi de Maurice Dugowson.Le 10 janvier 1975, Roland Dubillard publie une très belle pièce intitulée Les Diablogues et autres inventions à deux voix. Elle est inspirée des dialogues de l’auteur au sein de la pièce radiophonique Grégoire et Amédée. Cette nouvelle oeuvre est jouée pour la première fois au Théâtre de la Michodière, à Paris. Elle deviendra plus tard un classique du répertoire des comédies françaises. C’est aussi en 1975 qu’il tourne dans Peur sur la ville d'Henri Verneuil et Les vécés étaient fermés de l'intérieur de Patrice Leconte. Après plusieurs apparitions dans les films du répertoire cinématographique français Roland Dubillard fait sa dernière apparition en 2005 dans un film de Jacques Grand-Jouan, Lucifer et moi.pagebreakRoland Dubillard aura tourné dans près de trente et un films, cinq courts métrages, il est l’auteur de neuf pièces, quatre recueils de nouvelles et de deux essais. Cependant, c’est en 2006, qu’il reçoit sa première récompense en obtiennant le Grand Prix des poètes 2006.En 2008, il est de nouveau récompensé, avec le Molière du meilleur auteur francophone vivant grâce à sa pièce Les Diablogues.Roland Dubillard est mort le 14 décembre 2011.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2009 Lucifer Et Moi Acteur lui-même
1986 Charlotte for ever Acteur Herman
1985 Lien De Parente Acteur GUERIN Philippe
1984 L'Amour Braque Acteur le commissaire
1984 Polar Acteur Haymann

Stars associées