Nom de naissance Pierre Fresnay
Naissance
Paris
Décès
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Comédien, cinéaste et homme de théâtre, Pierre Fresnay est un grand artiste du début du XXème siècle, né à Paris le 4 avril 1897. Il est connu pour avoir joué dans des films de célèbres réalisateurs tels qu’Alfred Hitchcock, Abel Gance ou encore Henri-Georges Clouzot. C’est un acteur talentueux qui excelle devant la caméra comme sur les planches de théâtre. Il a d’ailleurs reçu le Prix du Syndicat de la Critique dans la Catégorie Meilleur Comédien grâce à sa prestation dans Le Neveu de Rameau au Théâtre de la Michodière. Son véritable nom est Pierre Jules Louis Laudenbach. Il est le fils d’un enseignant du nom de Jean Henri Laudenbach et de Désirée Claire Dietz. Son oncle est connu dans le milieu de la scène, c’est un ancien sociétaire de la Comédie Française appelé Claude Garry. C’est donc grâce à cet oncle qu’il fait ses premiers pas sur scène à seulement quatorze ans. Il joue dans la pièce intitulée L'Aigrette de Dario Niccodemi. A partir de 1914, il devient l’élève du comédien Georges Berr. C’est à cette époque qu’il prend le nom de scène Pierre Fresnay. Au début de la Première Guerre mondiale, beaucoup de grands acteurs sont mobilisés. Le jeune Fresnay saisit donc cette opportunité pour monter très jeune sur les planches de la Comédie Française, qui souffre de l’absence de ses acteurs les plus âgés. Il joue ainsi dans Les Femmes Savantes, une pièce de Molière. Toutefois, en 1916, Pierre Fresnay finit par être mobilisé, lui aussi, au front. L’année suivante, il épouse Rachel Berendt, mais divorcera trois ans plus tard. Six ans après la guerre, il accède au rang de sociétaire de la Comédie Française, ce qui ne l’empêche pas, en 1927, de quitter cette institution théâtrale. Il sera d’ailleurs poursuivit en justice par ses anciens employeurs suite à sa prestation dans Un Miracle, une pièce de Sacha Guitry. Entre-temps, il a fait ses débuts au cinéma dans France d’abord, un film muet réalisé par Henri Pouctal. En 1920, il a travaillé sous la direction de Charles Burguet dans L'Essor, une sorte de cinéroman en plusieurs épisodes. Le 8 mars 1929, l’acteur français obtient le rôle principal dans la pièce de théâtre de Marcel Pagnol, intitulée Marius, et ce, malgré la polémique qui fut déclenchée autour de ce choix d’auteur. La même année, il se sépare de sa deuxième épouse Berthe Bovy qu’il avait épousé en 1923.Pierre Fresnay se lance dans la mise en scène en 1930 au Théâtre Michel, avec la pièce La Ligne de cœur. L’année d’après, il est sollicité pour tourner dans Marius, le film réalisé par Alexander Korda et produit par le studio américain Paramount. L’année suivante, il est présent dans le second volet du film, réalisé cette fois-ci par Marc Allégret et intitulé Fanny. L’œuvre est une véritable réussite, si bien que quatre ans plus tard, c’est au tour de Pagnol, lui-même, de boucler la trilogie en réalisant César. Pierre Fresnay s’impose, grâce à sa connaissance de la langue anglaise, auprès de Hitchcock, qui lui offre un rôle dans L'Homme qui en savait trop, en 1934. Il y interprète à merveille le rôle de Louis Bernard. C’est aussi cette année là qu’il épouse celle qui partagera sa vie jusqu’à sa mort, la chanteuse et actrice Yvonne Printemps. En 1935, il tourne sous la direction de Maurice Tourneur dans Kœnigsmark, en version française et anglaise. Parallèlement, le comédien continue à assumer sa carrière théâtrale et met en scène la pièce Margot, dans laquelle il joue lui-même au côté de son épouse. Le couple a également eu l’occasion de partager l’affiche au cinéma dans La Dame aux Camélias de Fernand Rivers.Pierre Fresnay travaille à une vitesse effrénée. Il est dans une vingtaine de films dans les années 1930, dont La Grande Illusion de Jean Renoir, où il a le rôle du capitaine de Boeldieu. En 1939, il devient lui-même cinéaste en réalisant le film Le Duel, où il dirige sa femme, Yvonne Printemps. Les années quarante sont toutes aussi riches en tournages. Fresnay joue notamment sous la direction de Jean Dréville dans Le Visiteur en 1946, et dans Les Condamnés de Georges Lacombe en 1948. De 1950 à 1959, le grand acteur français est présent dans près de vingt-cinq films, soit plus de deux films par ans. Jean Delannoy lui offre un rôle dans La route de Napoléon en 1953, Jean-Paul Le Chanois fait de même dans Les Evadés en 1955, et Marc Allégret dans Les Affreux en 1959. Au théâtre, Fresnay se produit très souvent au Théâtre de la Michodière. Il y interprète des personnages d’André Roussin, d’Edouard Bourdet, mais aussi de Roland Laudenbach. En 1954, il orchestre le spectacle Les Cyclones de Jules Roy. Vers la fin des années soixante, l’acteur de renom intègre le petit écran. On retrouve ainsi Pierre Fresnay à la télévision en 1968 dans Le Neveu de Rameau, une magnifique adaptation d’après l’œuvre de Diderot. A la fin de sa carrière cinématographique, le comédien est devenu un commentateur de documentaires. Il s’éloigne peu à peu du septième art et se replie vers le théâtre, où il a fait ses premières armes. En 1972, il joue dans sa dernière pièce, La Claque, dont la mise en scène est assurée par André Roussin. Le 9 janvier 1975, il décède à l'hôpital Américain de Paris, suite à des complications cardiaques et respiratoires.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le puritain Acteur le Commissaire LAVAN
2015 Dieu a besoin des hommes Acteur GUILLER François
2015 Le voyageur sans bagage Acteur RENAUD Georges
2015 L'homme aux cles d'or Acteur FOURNIER Antoine
2015 Monsieur fabre Acteur FABRE Jean-Henri

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1970 Tête d'horloge Acteur -

Stars associées