Nom de naissance Paulette Dubost
Naissance
Paris (France)
Décès
Genre Femme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

D'abord petit rat de l'Opéra (en même temps qu'Odette Joyeux), elle abandonne bientôt la danse, à regret, pour l'opérette. Son physique mutin, son air avenant, sa voix pointue la prédisposaient à jouer les soubrettes, les cantinières, les péronnelles gentiment délurées, ce qu'elle fit avec une remarquable constance au long de quelque soixante pièces de Boulevard et cent quarante films qui n'en étaient le plus souvent que le démarquage pur et simple : des Caserne en folie (Maurice Cammage, 1934), des Rosière des halles (Jean de Limur, 1935) et autres Ferdinand le noceur (René Sti, id.), débités à la chaîne à l'intention du public du samedi soir. Dans ce tout-venant, quelques films tranchent Paulette Dubost elle-même, fort sévère sur sa carrière, n'en retient que quatre : la Règle du jeu (J. Renoir, 1939), où elle est une camériste dans la plus pure tradition de Marivaux ; le Plaisir (Max Ophuls, 1952) et Lola Montès (id., 1955), deux rôles brefs (une fille de la Maison Tellier, la servante fidèle de Lola), mais qui l'ont marquée ; enfin le Déjeuner sur l'herbe (Renoir, 1959), où elle est une vieille fille grincheuse dotée d'un solide humour. Ajoutons l'un de ses premiers films, l'Ordonnance, de Tourjansky (avec Fernandel, 1933), Hôtel du Nord (M. Carné, 1938 elle est la femme de Bernard Blier, l'éclusier) et Viva Maria (L. Malle, 1965 une saltimbanque de fantaisie). À partir des années 70, elle entame une seconde carrière à la télévision mais apparaît encore parfois à l'écran (Milou en mai, L. Malle, 1990 ; le Jour des Rois, Marie-Claude Treilhou, id.).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Et dix de der Acteur Titine
2015 Roger la honte Acteur Victoire
2015 Le bal des pompiers Acteur Germaine
2015 Le roi Pandore Acteur Melle Angèle
2015 Le dolmen tragique Acteur Vicomtesse de KERLEC