Nom de naissance Michael Powell
Naissance
Bekesbourne, Kent (Angleterre)
Décès
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Fils d'un hôtelier installé en France au Cap-Ferrat, il fait ses études à Canterbury et à Londres, s'intéresse au cinéma dès 1922 et, en France, a l'occasion de travailler aux côtés de Léonce Perret, Jacques Feyder et Ivan Mosjoukine. En 1925, il est assistant de Rex Ingram, qui tourne aux studios de la Victorine, à Nice, Mare nostrum, puis apprend le métier en devenant photographe de plateau (Champagne, A. Hitchcock, 1928) puis monteur et scénariste (Chantage, id., 1929 ; Perfect Understanding, Cyril Gardner, 1933). Il passe à la réalisation au moment de la prolifération des « Quotas Quickies », films courts à budgets modiques destinés à réduire l'invasion des longs métrages américains sur le marché britannique. Il en signe 23 : Two Crowded Hours (1931) ; My Friend the King (id.) ; Rynox (id.) ; The Rasp (id.) ; The Star Reporter (id.) ; Hotel Splendide (1932) ; C. O. D. (id.) ; Born Lucky (id.) ; His Lordship (id.) ; The Fire Raisers (1933) ; The Night of the Party (1934) ; Red Ensign (id.) ; Something Always Happens (id.) ; The Girl in the Crowd (id.) ; Some Day (1935) ; Lazybones (id.) ; The Love Test (id.) ; The Phantom Light (id.) ; The Price of a Song (id.) ; Her Last Affair (id.) ; The Brown Wallet (1936) ; Crown Versus Stevens (id.) ; The Man Behind the Mask (id.).Son premier film important, À l'angle du monde (1937), tourné dans une île des Hébrides, attire l'intérêt admiratif d'Alexander Korda. Cette rencontre est décisive car Korda lui propose de réaliser l'Espion noir (The Spy in Black, 1938), dont le scénariste est Emeric Pressburger. Avec ce dernier, il travaillera pendant plus de quinze ans (ils adopteront souvent le crédit suivant : Story, screenplay, produced and directed by M. Powell et E. Pressburger). Après Le lion a des ailes (The Lion Has Wings, 1939, CO Brian Desmond Hurst et Adrian Brunel), Espionne à bord (Contraband, 1940), il signe la réalisation du Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad, id.) pour la London Films en collaboration avec Ludwig Berger, Tim Whelan et Alexander Korda. Après cette féerie à grand spectacle en Technicolor, il participe à l'effort de guerre avec quelques films qui ne cachent pas des intentions de propagande : 49 Parallèle (49th Parallel, 1941) ; Un de nos avions n'est pas rentré (One of Our Aircraft Is Missing, 1942 ; c'est le film qui inaugure sa collaboration intime avec Pressburger) ; The Volunteer (1943). En 1943, il s'associe à Emeric Pressburger pour fonder la société de production The Archers et pour réaliser Colonel Blimp (The Life and Death of Colonel Blimp, id.), A Canterbury Tale (1944), Je sais où je vais (I Know Where I'm Going, 1945) et Une question de vie ou de mort (A Matter of Life and Death, 1946), un des sommets de l'onirisme fantastique. Dès lors, chacune des productions des Archers constitue un événement dans la tradition d'un cinéma-spectacle qui utilise au maximum les possibilités des tournages en studios : le Narcisse noir (Black Narcissus, 1947) ; The Small Back Room (1948) ; les Chaussons rouges (The Red Shoes, id.) ; la Renarde (Gone to Earth, 1950) ; The Elusive Pimpernel (id.) ; les Contes d'Hoffmann (The Tales of Hoffmann, 1951) ; Oh Rosalinda (1955) ; la Bataille du Rio de la Plata (The Battle of the River Plate, 1956) ; Intelligence Service (I'll Met by Moonlight, id.) ; Lune de miel (Luna de Miel, 1959).En 1960, Powell réalise seul le Voyeur (Peeping Tom), considéré aujourd'hui comme un classique du film d'épouvante. Avec cette étonnante histoire d'un jeune cinéaste névrosé qui filme les réactions de terreur de femmes égorgées avec le pied acéré d'une caméra, le cinéaste renouvelle son inspiration. L'insuccès du film (qu'une partie de la critique internationale encense mais qui déconcerte visiblement le public) met en difficulté la maison de production. The Queen's Guards (1961), apologie de la garde royale, ne compense pas cette déconvenue et, après Bluebeard's Castle (1964) et divers moyens métrages tournés pour la télévision (Never Turn Your Back on a Friend, 1963 ; A Free Agent, 1964 ; The Sworn Twelve, 1965 ; A 398 46, id.), Powell part pour l'Australie diriger They're a Weird Mob (1966) et The Age of Consent (1969). En 1973, il honore sa fonction de directeur de la Children Foundation en réalisant un film pour enfants, The Boy Who Turned Yellow (MM).Il effectue en 1978 un émouvant pèlerinage aux sources avec Return of Edge of the World, tourné dans l'île de Foula, où 35 ans plus tôt il avait tourné À l'angle du monde (The Edge of the World).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 The Phantom Light Réalisateur -
2015 A L'Angle Du Monde Acteur, Réalisateur, Scénariste Mr GRAHAM
2015 Lune de miel Réalisateur -
2015 La bataille du rio de la plata Réalisateur, Scénariste -
2015 La renarde Réalisateur -

Stars associées