Nom de naissance Pingeot
Genre Femme
Avis

Biographie

Mazarine Pingeot est une écrivaine française née le 18 décembre 1974 en Avignon. Elle est célèbre pour être la fille adultérine du Président François Mitterrand.Mazarine Pingeot est à son insu à l'origine d'un des plus gros scandale de la Vème République. Née de la relation entre Anne Pingeot, alors conservatrice du Musée d'Orsay, et François Mitterrand, elle a été, dès sa naissance, élevée dans le secret le plus absolu.D'abord pour des raisons personnelles puisque lorsque Mazarine naît en 1974 François Mitterrand n'est pas encore président, bien qu'un personnage politique de premier plan. C'est d'abord pour éviter l'humiliation publique à sa famille légitime que François Mitterrand cache à la France l'existence de cette fille qu'il ne reconnaîtra officiellement qu'en 1984. Mais le scandale ne vient pas de là.Le scandale, c'est qu'une fois président - fonction à laquelle il accède pour la première fois en 1981 -, François Mitterrand ait entretenu cette deuxième famille aux frais de la princesse. Bien que la presse ait été au fait de cette fille cachée dès le premier septennat de François Mitterrand, le respect de la vie privée, importante dans le droit français, a incité cette dernière à se taire.Une erreur de timingIl faut en effet attendre une petite erreur de timing pour que la France apprenne enfin l'existence de cette fille cachée. Ayant rendez-vous régulièrement au restaurant Le Divellec à Paris, François Mitterrand et Mazarine prennent bien soin de sortir de l'établissement séparément étant donné que les photographes de presse planquent régulièrement devant l'établissement. Seulement, un jour, alors que Mazarine attend un taxi, François Mitterrand sort trop tôt du restaurant et se retrouve alors à côte de sa fille. Pierre Suu et Sébastien Valiela, deux photographes de Paris-Match qui planquent ce jour-là, prennent alors la photo que toute la presse attend. On y voit pour la première fois le père et la fille ensemble. La preuve de l'existence de Mazarine est faite.On est alors en 1994, à la fin du second septennat de François Mitterrand, et quand la direction de Paris-Match prévient l'Elysée qu'ils ont la preuve de l'existence de cette fille adultérine, le président Mitterrand n'empêche pas sa diffusion, acceptant de fait de révéler "l'affaire".Déjà très malade - il décède le 8 janvier 1996 - François Mitterrand aurait, selon ses proches, autorisé cette révélation car il préférait que le scandale éclate de son vivant plutôt qu'après sa mort. C'est donc en 1994 que la France apprend officiellement l'existence de Mazarine Pingeot, qui est alors âgée de 20 ans.Mazarine peut enfin vivre au grand jourC'est d'ailleurs cette année-là que Mazarine Pingeot entre à l'Ecole Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud. Elle entretien alors une relation avec Ali Baddou. D'ailleurs, en 1996, quand une photo de François Mitterrand sur son lit de mort paraît, Ali Baddou est un temps soupçonné d'être l'auteur de la photo, bien qu'il ne soit jamais entré dans l'appartement où gît le corps du président. Finalement, la photo avait été prise par journaliste de Paris-Match.En 1997, Mazarine obtient son agrégation de Philosophie grâce à sa thèse sur Spinoza. L'année suivante, elle publie son premier livre intitulé Premier Roman. Vendu à 60 000 exemplaires et traduit en plusieurs langues, le livre de Mazarine est pourtant descendu par la critique, mais pas autant que son second livre, Zeyn ou la Reconquête. Nelly Kaprielian des Inrockuptibles écrivait même « Mazarine Pingeot, (...) parce qu’elle est la fille d’un des rares présidents français qui lisaient, a toujours cru et tenté de nous faire croire qu’elle “écrivait” ».En 2000, elle rejoint également les rangs de ceux qui la critiquent en assurant de temps en temps une chronique littéraire dans le magazine Elle. En 2001 elle rencontre Mohamed Ulad-Mohand qui devient son compagnon.En 2003 elle publie Ils m'ont dit qui j'étais puis rejoint Michel Field dans son émission Field dans ta chambre. L'année suivante, elle suivra d'ailleurs l'animateur sur Paris Première pour son émission culturelle Ça Balance à Paris.Mazarine rend hommage à son pèreEn 2005, après avoir donné naissance à Astor, son fils, Mazarine publie Bouche Cousue et préface les livres François Mitterrand, les images d'une vie de Georges Saunier et Femmes, filles de déesse, ses visages cachés de Laura Winckler. L'année suivante, à l'occasion des dix ans de la mort de son père, elle préface le livre François Mitterand, une affaire d'amitié de Stéphane Trano puis Le Bureau de Poste de la rue Dupin, un ouvrage qui rassemble des entretiens entre Marguerite Duras et François Mitterrand.En 2007, elle sort un nouveau roman intitulé Le Cimetière des poupées et donne naissance à un deuxième enfant, une petite fille prénommée Tara. Par la suite elle préface en 2008 le livre Les Femmes et ses symboles : quelle déesse êtes-vous ? de Laura Winckler. En décembre 2009, Mazarine et Mohamed ont leur troisième enfant, une fille qui porte le prénom Marie.En 2010, officiant toujours par intermittence dans l'émission Ça Balance à Paris, désormais présentée par Eric Naulleau, elle publie Mara. L'année suivante elle revient avec deux nouveaux livres : Pour Mémoire et Entretien avec Descartes.En 2012 après avoir préfacer le livre Le Dernier Français d'Abd al Malik, elle sort son livre Bon Petit Soldat.AnecdotePetite anecdote amusante, voire troublante, Françoise Giroud publie en 1983 son roman Le Bon Plaisir dans lequel elle raconte l'histoire d'un président de la République qui a un enfant adultérin, un livre publié aux éditions ... Mazarine. Si Françoise Giroud a toujours nié avoir voulu informer la France de l'existence de Mazarine Pingeot dès 1983, la coïncidence est néanmoins troublante. Le roman a d'ailleurs été adapté au cinéma dès 1984 par Francis Girod  : Le Bon Plaisir.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 L’Economie du Couple Scénariste -