Nom de naissance Marcel Ophüls
Naissance (91 ans)
Francfort (Allemagne)
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Fils de Max Ophüls, Marcel Ophüls est un réalisateur de documentaire américain d'origine allemande né le 1er novembre 1927 et célèbre pour ses films Le chagrin et la pitié, Hotel Terminus, November Days et Un Voyageur.Après avoir été l'assistant de son père pour Lola Montes (1955), il travaille à la télévision de Baden-Baden sous le nom de Marcel Wall  du nom de jeune fille de sa mère, signe deux courts métrages de fiction, puis le sketch français de l'Amour à vingt ans (1961). Il réalise ensuite Peau de banane (1963, avec Jean-Paul Belmondo) et Feu à volonté (1965, avec Eddie Constantine).Mais son talent s'exercera dans un autre domaine. Plus encore que son père, Marcel Ophüls est un éternel exilé : à cheval sur trois nationalités et trois cultures (l'allemande, la française et l'américaine), il partage son travail de cinéaste entre trois pays, jugeant chacun avec le regard critique des deux autres. Cette situation inconfortable lui a permis, paradoxalement, la réalisation d'une œuvre remarquée (commandée par la Suisse) : le Chagrin et la Pitié, chronique d'une ville française sous l'Occupation (Clermont-Ferrand).Conçu pour la télévision, le film fut longtemps interdit d'antenne en France et diffusé d'abord dans les circuits Art et Essai (avec un énorme succès). Film politique, destructeur de mythes ! Sans aucun doute : le Français résistant et gaulliste de la onzième heure voit tomber le masque qui cache un collaborateur honteux. Mais, surtout, fabuleux travail de montage sur le vif, confrontant le présent et le passé, l'attentisme et l'espoir, la tragédie et la prudence, et aboutissant à une sorte de tragi-comédie musicale sur fond d'imbroglio historique : une « défaite en chantant ».Marcel Ophüls réédita cet exploit avec un film du même type sur Nuremberg et ses séquelles : The Memory of Justice (US, 1976), et avec un implacable et rigoureux document sur le procès de Klaus Barbie, criminel de guerre nazi : Hôtel Terminus (US, 1985-1988). Il tourne en 1990 un documentaire en forme d'enquête à chaud sur la réunification allemande : November Days, puis, en 1995, Veillée d'armes, histoire du journalisme en temps de guerre, un film de 3 h 30 provoqué par la tragédie bosniaque. En 1997 il remonte Munich, ou la paix pour cent ans, documentaire de 1967 alors censuré par l'O.R.T.F. dans plusieurs séquences.Il faut ensuite attendre l'année 2013 pour retrouver un documentaire de Marcel Ophüls sur les écrans français : Un Voyageur, présenté au Festival de Cannes dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Un Voyageur (Documentaire) Réalisateur, Scénariste -
1994 Veillees d'armes - histoire du journalisme en temps de guerre (Documentaire) Réalisateur -
1992 November Days (Documentaire) Réalisateur -
1988 Hotel terminus (Documentaire) Réalisateur -
1982 Liberty Belle Acteur prof d'allemand

Stars associées