Nom de naissance Jean Giono
Profession(s) Scénario original, Scénariste
Avis

Biographie

On connaît l'uvre de Giono romancier, le chantre inspiré de la haute Provence, l'auteur de ces ouvrages gorgés de nature et de sensualité que sont Colline et le Chant du monde, tout comme l'écrivain racé et picaresque de la deuxième période, celle du Hussard sur le toit et de l'Iris de Suze. On sait moins que Giono fut aussi un homme de cinéma, bien au-delà des adaptations ou plutôt des appropriations de Pagnol (Jofroi, Angèle, Regain, la Femme du boulanger, ce dernier film devant fort peu à Giono). Il crée en effet, après guerre, sa propre maison de production, écrit un découpage technique du Chant du monde (sans rapport avec le film du même nom), le scénario d'un court métrage, le Foulard de Smyrne, adapte et dialogue pour l'écran deux de ses romans, l'Eau vive (François Villiers, 1958) et Un roi sans divertissement (F. Leterrier, 1963), produit les Grands Chemins de Christian Marquand (1962, d'après son roman), enfin assure lui-même la mise en scène d'un film : Crésus (1960, avec Fernandel), allégorie provençale du reste assez pauvre. Son « uvre cinématographique », comportant de nombreux inédits, a été éditée en 1980.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1963 Un roi sans divertissement Scénariste -
1960 Cresus Réalisateur, Scénariste -
1958 L'Eau vive Scénariste -

Stars associées