Nom de naissance Charles Spaak
Profession(s) Scénariste, Dialogue, Scénario original
Avis

Biographie

Fils de Paul Spaak, dramaturge et poète, frère de Paul-Henri Spaak, qui fut Premier ministre de Belgique, père des comédiennes Catherine et Agnès Spaak, Charles arrive en France dans les dernières années du muet. Son compatriote Jacques Feyder le prend comme secrétaire avant de lui confier l'adaptation d'une pièce de théâtre : les Nouveaux Messieurs (1928). Entre-temps, il entre comme chef de publicité à la société des films Albatros, qui diffuse les uvres des émigrés russes. Le succès de son premier film l'incite à persévérer dans la voie de l'écriture et, rapidement, il devient un auteur fêté. Ses films, composés de façon rigoureuse, affectent une construction à la fois claire et massive et se réclament de l'école naturaliste. De plus, Spaak sait faire fleurir sur l'intrigue principale des surgeons qui l'agrémentent et atténuent le pessimisme de son propos. L'homme doit toujours lutter contre des événements qui le contraignent, et souvent le dépassent et l'emportent. Moins inspiré que Prévert, moins tapageur que Jeanson, il a tout de même imprimé sa griffe à de nombreuses uvres caractéristiques de l'âge d'or du cinéma français : la Petite Lise (J. Grémillon, 1930), le Grand Jeu (Feyder, 1934), Pension Mimosas (id., 1935), la Kermesse héroïque (id., id.), les Beaux Jours (M. Allégret, id.), la Bandera (J. Duvivier, id.), la Belle Équipe (id., 1936), l'Homme du jour (id., 1937), les Bas-Fonds (J. Renoir, id.), la Grande Illusion (id., id.), Gueule d'amour (Grémillon, id.), l'Étrange Monsieur Victor (id., 1938), Mollenard (R. Siodmak, id.), le Dernier Tournant (P. Chenal, 1939), la Fin du jour (Duvivier, id.), l'Assassinat du Père Noël (Christian-Jaque, 1941), Le ciel est à vous (Grémillon, 1944), Untel père et fils (Duvivier, 1945 RÉ, 1940), l'Homme au chapeau rond (P. Billon, 1946), Panique (Duvivier, 1947), Justice est faite (A. Cayatte, 1950), Nous sommes tous des assassins (id., 1952), Thérèse Raquin (M. Carné, 1953), le Caporal épinglé (Renoir, 1961). Sa tentative de filmer lui-même, le Mystère Barton (1949), est restée sans lendemain.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Katia Scénariste -
2015 Le dossier noir Scénariste -
2015 Pension mimosas Scénariste -
2015 Les Beaux Jours Scénariste -
2015 Le Dernier Tournant Scénariste -

Stars associées