DR

Une nouvelle expérience mystique et fascinante.

Six mois après Stranger Things, Netflix nous refait le coup de la série que personne n'avait vu venir. Ce vendredi, la plateforme a mis en ligne les 8 premiers épisodes de The OA, un nouveau drama aussi mystérieux qu'insaisissable. Est-ce un drame social ? Un délire SF ? Une expérience mystique ?

Pour mieux cerner The OA, le site de Variety a interrogé ses créateurs, le duo Brit Marling / Zal Batmanglij. La première, habituée du Festival de Sundance et du cinéma US indé, est aussi la star du show. Elle incarne Prairie, cette jolie blonde de 29 ans, qui saute un jour depuis un pont, en pleine journée, au milieu de la circulation. Repêchée par les autorités, elle est reconnue par ses parents. Il faut dire que Prairie était portée disparue depuis 7 ans. Mais son retour est rempli de questions, d'autant qu'elle veut désormais qu'on l'appelle The OA. Alors où était-elle ? A-t-elle été enlevée ? Qui cherche-t-elle à retrouvée ? Pourquoi est-elle aussi étrange ? Et surtout : comment a-t-elle fait pour recouvrer la vue, elle qui était aveugle depuis l'enfance ?

DR

Rapidement, on comprend que The OA a l'intention de faire mariner le téléspectateur, en lui tendant quelques perches vaguement SF, pour mieux exciter sa curiosité. Le premier épisode multiplie ainsi les énigmes... puis nous fait comprendre que la série traitera en fait de "Near death experience". Comprenez ce moment où une personne décède, avant de revenir à la vie.

"J'ai rencontré une jeune femme lors d'une fête une fois, tout à fait par hasard. C'était il y a une décennie, ou quelque chose comme ça", raconte Brit Marling dans Variety. "Elle m'a décrit une expérience proche de la mort qu'elle avait eu. J'ai été vraiment émue par cette rencontre, et aussi par sa façon d'être. très électrique. J'avais l'impression qu'elle vibrait à une fréquence différente de tout le monde, comme si elle avait été touchée par quelque chose, de l'autre côté. Quoi que ce fut. Elle était revenue et elle était désormais investie dans la vie avec la passion et la férocité de quelqu'un qui "sait" plus que tous les autres..."

C'est de cette rencontre qu'est née l'idée de The OA. "Nous avons commencé à lire plus de choses sur le sujet", poursuit Marling. "Et nous avons lu des études de cas de personnes qui sont mortes cliniquement, et sont revenues à la vie, sept minutes plus tard ou 20 minutes plus tard. Certaines entendaient parfaitement, alors qu'elles avaient été sourdes avant. Certaines maîtrisaient une autre langue ou avaient développer le don de dessiner avec un réalisme photographique, sans jamais avoir été artiste avant. "

DR

La nouvelle série Netflix joue ainsi avec ces thèmes, et joue avec les nerfs des spectateurs ! "Que ce passe-t-il dans ces cas-là ? Y a-t-il quelque chose qui s'ouvre dans le cerveau de gens ? Les gens vont-ils à des endroits différents ? Est-ce qu'ils vont au même endroit ? Est-ce une expérience métaphysique ? Ou rien du tout ? Pour moi, c'était le tremplin parfait, vers une sorte de concept de science-fiction."

Pour savoir ce qui est vraiment arrivé à Prairie, vous pouvez découvrir The OA, sur Netflix, avec aussi Emory Cohen, Scott Wilson, Phyllis Smith et Jason Isaacs, dès aujourd'hui.