Stieg Larsson
The Match Factory

Présenté au festival de Sundance, ce documentaire explore une face cachée de l'auteur de Millenium.

Qui n’a jamais entendu parler de Stieg Larsson ? L’écrivain suédois, créateur de la saga de polars Millenium, a vendu plus de 90 millions d’exemplaires des aventures de Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander. Son travail a également inspiré le cinéma, donnant lieu à une série et plusieurs films, dont une adaptation des Hommes qui n'aimaient pas les femmes par David Fincher en 2011. Propulsé au sommet par ce succès planétaire, Larsson menait un combat moins médiatisé en parallèle. L’auteur de talent mettait sa plume au service de la lutte contre la résurgence du fascisme et du nazisme en Suède. Une guerre obsessionnelle qui lui valut d’innombrables menaces de morts de la part des milices identitaires. Le documentaire The Man Who Played With Fire d'Henrik Georgsson revient sur ce pan méconnu de la vie de l'écrivain, mort d'une crise cardiaque il y a 15 ans.

Mort de Michael Nyqvist, star de Millénium et John Wick

Dans ce trailer entre images d’archives et reconstitutions, on observe l’ampleur de l’investissement de Stieg Larsson face au fléau du racisme. Le romancier y est présenté comme un homme courageux, arpentant les manifestations extrémistes appareil photo à la main, dans le seul but de documenter la renaissance du nationalisme et d’en exposer les responsables. The Man Who Played With Fire, résolument actuel dans le sujet qu’il aborde, concourt dans la catégorie du meilleur documentaire à Sundance.