Elisabeth Moss et Odessa Young dans Shirley
LAMF

La star d’Invisible Man prête ses traits à l’auteure Shirley Jackson, dont l’oeuvre "Maison hantée" a inspiré le scénario de la série The Haunting of Hill House.

Après l’angoissant Invisible Man où elle jouait une femme pourchassée par son ex petit-ami violent, Elisabeth Moss se glisse dans la peau de la romancière spécialiste du récit fantastique et d’horreur Shirley Jackson. Une nouvelle performance intense et habitée pour la star de Handmaid’s Tale, qui a troqué sa robe rouge sang de servante pour les lunettes biseautées et le regard noir de l’auteure de Maison hantée, le livre qui a inspiré le scénario de la série The Haunting of Hill House

Réalisé par Josephine Decker (Madeline’s Madeline), Shirley est un biopic romancé adapté du roman éponyme de Susan Scarf Merrell. L’intrigue se construit autour d’un couple fraîchement marié qui souhaite démarrer une nouvelle vie et vient s’installer chez Shirley et son époux. Ces derniers se retrouvent pris au coeur d’un drame qui inspirera le prochain ouvrage de l’auteure. 

À en juger par les images de cette première bande-annonce hypnotique, Shirley s’inscrit comme un thriller singulier, à mi-chemin entre une oeuvre d’épouvante et un film d’auteur. Elisabeth Moss, relookée pour l’occasion, y apparaît sous les traits d’une artiste secrète, envoûtante et terriblement inquiétante. "Qu’advient-il de ta chère héroïne ?", demande Michael Stuhlbarg, qui incarne son compagnon, à la fin de la bande-annonce. "Ce qui arrive à toutes les filles perdues… Elle devient folle.", susurre-t-elle une cigarette à la main.

En plus de Moss et de Michael Stuhlbarg, qu’on a vu dernièrement dans l’excellent Call Me by Your Name (il joue le père d’Elio), le film réunit Odessa Young et Logan Lerman dans le rôle du jeune couple. Shirley a par ailleurs remporté le prix spécial du jury dans la catégorie "film d'auteur" au Festival de Sundance, cette année. Le film sera disponible en VOD à partir du 5 juin.

Elisabeth Moss nous raconte son expérience dans The French Dispatch