Edward Norton - Brooklyn Affairs
Warner Bros. France

Dans ce polar très 50’s, l’acteur incarne Lionel Essrog, un Privé atteint du syndrome de La Tourette.

20 ans. Ou presque, qu’Edward Norton n’avait pas réalisé de film. L’acteur phare des années 90, réalisateur à ses heures perdues, revient en décembre prochain avec Brooklyn Affairs, un film noir se déroulant dans le New York des années 50. Ed Norton est derrière la caméra mais aussi devant, incarnant le héros principal, Lionel Essrog, détective privé charmant et opiniâtre, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.

Avatar 2 : Edward Norton explique pourquoi il a refusé un rôle

Récemment, le comédien s’est confié à Entertainment Weekly sur la composition de son personnage, précisant qu’il s’était inspiré de Daniel Day-Lewis dans My Left Foot où celui-ci incarne un peintre atteint de paralysie spasmodique : "C’est un bon personnage car toute la complexité de son humanité montre qui il est vraiment malgré sa condition. Il n’est pas un héros parce qu’il a cette maladie, il devient un héros car il refuse d’être définit par cela."

Ce n'est pas la première fois qu'Edward Norton joue un personnage avec un handicap. Ou presque. Dans The Score, en 2001, celui-ci simulait de nombreux tics pour établir un premier contact avec le personnage incarné par Robert De Niro dans ce film de braquage.

Brooklyn Affairs sort en salles le 4 décembre prochain.

 

Edward Norton avait une idée pour deux films Hulk dans l’esprit du Dark Knight