DR

Le festival international du film d’animation d’Annecy entame sa deuxième journée animée. Retour sur le programme de ce mardi 14 juin. 

Annecy épisode 2. Après une première journée riche en productions françaises, la rédaction vous dévoile quelques titres phares du programme d’aujourd’hui.

Retrouvez ici le programme du lundi 13 juin

Psiconautas, the Forgotten Children

Dans la catégorie des films en compétition, celui-ci a de quoi retenir l’attention. Long métrage espagnol de Pedro Rivero et Alberto Vásquez, Psiconautas met en scène un petit garçon squelettique nommé Birdboy, qui pourrait être le fils de Jack Skellington (L’étrange Noël de Monsieur Jack), personnage culte inventé par Tim Burton en 1993.

Rongé par la disparition de son père, Birdboy vit un véritable enfer. Ayant survécu à une catastrophe écologique, il entreprend un voyage horrifique dans lequel il fait la connaissance de créatures répugnantes.

Si les références burtoniennes pullulent de part et d’autre du cadre, Psciconautas propose une histoire originale à découvrir ce mardi en VOST.    

 

Les Trolls

La nouvelle production de Dreamworks se dévoile à l’occasion d’une avant-première. Animé par les créateurs de la saga Shrek, Les Trolls sont des petites créatures en plastique aux cheveux colorés issues de la pop culture des années 1960. Ils ont inspiré un film déjanté qui sortira le 19 octobre sur nos écrans. Avec les voix de Justin Timberlake et Anna Kendrick (Pitch Perfect)

 

 

25 April

Autre film en compétition à savourer ce mardi, 25 April tente le pari fou de reconstituer la bataille de Gallipoli en Turquie pendant la Première Guerre mondiale. Exit le noir et blanc, place aux couleurs vives sublimées par une 2D incluant des effets de perspectives saisissants. Impression d’immersion assurée pour une bataille sanglante de l’Histoire.  

Belladonna

Pièce maîtresse de l’animation érotique japonaise, Belladonna fait sa première apparition en France à l’occasion du festival. Sorti en 1973, le film a bénéficié d’une restauration déjà bien accueillie par la critique. Un Opéra-rock sulfureux et sensuel inspiré du roman La Sorcière de Jules Michelet. Si vous n’avez pas froid aux yeux, ce film est fait pour vous.

 

La beauté est dans la rue (court métrage)

L’école des Gobelins impose à nouveau sa pâte graphique pour le plus grand plaisir des festivaliers. A travers le regard d’une bande de manifestants, ce court métrage rend hommage à la beauté des relations humaines.

 

 

 

La rédaction vous donne rendez-vous dès demain pour découvrir la suite du programme de la semaine.