Titre original Posh
Date de sortie 31 décembre 2014
Réalisé par Lone Scherfig
Avec Sam Claflin , Max Irons , Douglas Booth
Distributeur Paramount Pictures France
Année de production 2014
Pays de production GB
Genre Drame

Synopsis

Le Riot Club est réservé à l’élite de la nation. Ce cercle très secret d’Oxford fait de la débauche et de l’excès son modèle depuis trois siècles. Miles et Alistair, deux étudiants en première année, ne reculeront devant rien pour avoir l’honneur d’en faire partie.Adaptation cinéma de la pièce de théâtre

Offres VOD de The Riot Club

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 5.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 9.99  € Acheter

Dernières News sur The Riot Club

Les films à la télé du 23 janvier : American Sniper, The Riot Club, The Barber : l'homme qui n'était pas là

La guerre vue par Clint Eastwood, une plongée dans un club d'étudiants et un bijou des frères Coen, découvrez la sélection TV 100% ciné concoctée par la rédaction

Photos de The Riot Club

DR
DR
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures
Paramount Pictures France / Blueprint Pictures

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

The Riot Club

Critiques de The Riot Club

  1. Première
    par Eric Vernay

    Oxford, ses cercles fermés, sa débauche ritualisée... La réalisatrice d’"Une éducation" signe une satire fascinée autant que révulsée de cette institution british en décrivant la descente aux enfers d’un club d’étudiants élitiste et décadent. La photo et les acteurs sont élégants, mais le récit reste cousu de fil blanc, tandis que la mécanique de groupe, trop bien huilée, manque parfois d’aspérités. D’où un conte (im)moral sans grande fantaisie mais efficace, qui reprend heureusement du peps grâce à un final surprenant et sèchement cynique.