Date de sortie 27 novembre 2019
Durée 67 mn
Réalisé par Robin Entreinger
Avec Valentin Bonhomme , Claire Suchet , Benjamin Robert
Scénariste(s) Guillaume Levil
Année de production 2017
Pays de production France
Genre Film d'horreur
Couleur Couleur

Synopsis

La vie commune. Sans piment. Sans surprise. Il est temps pour Christophe d’emmener sa femme Céline en week-end « camping sauvage » ! Christophe connaît l’endroit idéal, dont il est certainement le seul à connaître l’accès : une grotte naturelle perdue dans la montagne. Céline, citadine, accepte sans réelle motivation. Dans la tente plantée aux abords de la grotte, l’isolement semble réussir au couple en cette nuit noire… jusqu’au moment où Céline entend des bruits étranges au dehors. Des pas. Des pleurs d’enfant. Impossible, ils sont sensés être seuls en un lieu secret…

Offres VOD de The Darkest

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de The Darkest

Photos de The Darkest

AFFICHE
Seven Light
GALERIE
Seven Light
GALERIE
Seven Light
GALERIE
Seven Light
GALERIE
Seven Light
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

The Darkest, affiche

The Darkest, affiche

Valentin Bonhomme (Christophe), Claire Suchet (Céline)

Valentin Bonhomme (Christophe), Claire Suchet (Céline)

Claire Suchet (Céline), Valentin Bonhomme (Christophe)

Claire Suchet (Céline), Valentin Bonhomme (Christophe)

Claire Suchet (Céline)

Claire Suchet (Céline)

Valentin Bonhomme (Christophe), Claire Suchet (Céline)

Valentin Bonhomme (Christophe), Claire Suchet (Céline)

Critiques de The Darkest

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Sur un sujet approchant ceux de Midsommar et de Koko -Di Koko-Da (un couple désuni est éprouvé lors d’un séjour qui vire au cauchemar), The Darkest démontre l’incapacité récurrente des cinéastes français à jouer avec le genre. L’absence de moyens, ici patente, n’explique pas tout -l’exemple ancien de Blair Witch Project a prouvé qu’elle pouvait même être un atout. Il n’y a dans The Darkest aucun élément susceptible de provoquer le frisson. Alors qu’on s’attend à une variante de The Descent (les protagonistes installent leur tente aux abords d’une grotte retirée où ils sentent une présence hostile), on n’a le droit qu’à des dialogues insipides (« Trouve une explication ! Energie, machin... ») et à une fausse/bonne idée de cinéma (plonger dans le noir des acteurs qui pleurent et qui crient mal).