Date de sortie 27 novembre 2019
Durée 63 mn
Réalisé par Katsuya Tomita
Scénariste(s) Toranosuke Aizawa, Katsuya Tomita
Année de production 2019
Pays de production Japon
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Face à la crise sociale, Chiken, bonze bouddhiste, s'investit dans plusieurs activités, comme le soutien téléphonique aux suicidaires, à son temple de Yamanashi. À Fukushima, son vieux camarade Ryûgyô, dont le temple a été ravagé par le tsunami, vit dans un préfabriqué et travaille sur les chantiers.

Offres VOD de Tenzo

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Tenzo

Photos de Tenzo

AFFICHE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
GALERIE
Survivance / KUZOKU / All Japan Soto Young Priests Association
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Tenzo, affiche

Tenzo, affiche

Ryugyo Kurashima

Ryugyo Kurashima

Ryugyo Kurashima

Ryugyo Kurashima

Chiken Kawaguchi (Chiken) avec sa famille

Chiken Kawaguchi (Chiken) avec sa famille

Chiken Kawaguchi (Chiken)

Chiken Kawaguchi (Chiken)

Tenzo, extrait

Tenzo, extrait

Tenzo, extrait

Tenzo, extrait

Chiken Kawaguchi (Chiken)

Chiken Kawaguchi (Chiken)

Ryugyo Kurashima

Ryugyo Kurashima

Critiques de Tenzo

  1. Première
    par Thomas Baurez

    Drôle d’objet que ce Tenzo à mi-chemin entre le documentaire, la fiction plus ou moins assumée et le spot publicitaire pour la culture zen. Le spectateur passe ainsi son temps à essayer de démêler le pourquoi du comment et n’écoute que d’une oreille distraite ce qui est censé se jouer. À moins que le portrait en miroir de ces deux bonzes de l’école bouddhiste de Sôtô au Japon (une référence mondiale et ancestrale en matière de zen) ne lui passe gentiment au-dessus de la tête. Ici, le spectre de Fukushima et sa catastrophe, dont les stigmates sont encore visibles, indiquent toutefois que la sagesse doit être sans cesse mise à l’épreuve. Il est aussi question de nourriture, de philosophie et d’éducation. On pressent un curieux désir de cinéma. Tenzo en deviendrait presque un objet théorique soft. Bref, quelque chose opère un peu. Un peu, mais pas assez.