Date de sortie 27 février 2019
Durée 80 mn
Réalisé par Nanni Moretti
Scénariste(s) Nanni Moretti
Distributeur Le Pacte
Année de production 2018
Pays de production Italie, France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Après le coup d'État militaire du général Pinochet de septembre 1973, l'ambassade d'Italie à Santiago (Chili) a accueilli des centaines de demandeurs d'asile. À travers des témoignages, le documentaire de Nanni Moretti raconte cette période durant laquelle de nombreuses vies ont pu être sauvées grâce à quelques diplomates italiens.

Offres VOD de Santiago, Italia

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Santiago, Italia

Dernières News sur Santiago, Italia

Santiago, Italia : Du grand Nanni Moretti [Critique]

Nanni Moretti s’essaie au documentaire et ouvre une page oubliée de l’histoire chilienne et italienne.

Photos de Santiago, Italia

AFFICHE
Le Pacte / Sacher Film / Storyboard Media / Rai Cinema
AFFICHE
Le Pacte / Sacher Film / Storyboard Media / Rai Cinema
GALERIE
Le Pacte / Sacher Film / Storyboard Media / Rai Cinema
GALERIE
Le Pacte / Sacher Film / Storyboard Media / Rai Cinema
GALERIE
Le Pacte / Sacher Film / Storyboard Media / Rai Cinema
GALERIE
Le Pacte / Sacher Film / Storyboard Media / Rai Cinema
AFFICHE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Santiago, Italia, affiche

Santiago, Italia, affiche

Santiago, Italia, affiche

Santiago, Italia, affiche

Le réalisateur Nanni Moretti et Raúl Eduardo Iturriaga, un général chilien retraité, ancien vice-directeur de la DINA, pendant la dicatture de Pinochet

Le réalisateur Nanni Moretti et Raúl Eduardo Iturriaga, un général chilien retraité, ancien vice-directeur de la DINA, pendant la dicatture de Pinochet

Le réalisateur Nanni Moretti à Santiago de Chile

Le réalisateur Nanni Moretti à Santiago de Chile

Santiago, Italia, extrait

Santiago, Italia, extrait

Le Président Salvador Allende, le coup d'État du 11 septembre 1973, Santiago de Chile

Le Président Salvador Allende, le coup d'État du 11 septembre 1973, Santiago de Chile

Critiques de Santiago, Italia

  1. Première
    par Thomas Baurez

    La simple irruption du grand Moretti dans le documentaire attise forcément la curiosité du cinéphile qui essaiera de trouver ici ce qui subsiste du style, de l’intelligence et de l’humour du maestro, dont le récent Mia Madre est encore dans toutes les têtes. Le sujet même du film interroge aussi, puisque revenir sur le coup d’État militaire du général Pinochet et l’installation de la dictature militaire au Chili en 1973, paraît, sinon anachronique, du moins répétitif, puisque les événements en question ont été moult fois traités au cinéma (voir, par exemple, tout le travail de Patricio Guzman). Alors ? Tout y est. D’abord la verve de Nanni Moretti qui se tient physiquement hors champ jusqu’à apparaître au moment opportun pour revendiquer la part subjective de son travail : « Je ne suis pas impartial » dit-il à un ancien sbire de Pinochet. Le cinéma lui jaillit d’une parole, qui devient le moteur d’une action invisible (quelques archives seulement) mais parvient merveilleusement à rendre tangible un épisode oublié – pour ne pas dire inconnu –, soit le rôle joué par l’ambassade italienne basée à Santiago du Chili, devenue le refuge de certains partisans d’Allende avant leur asile vers l’Italie. Pourquoi raconter cela maintenant ? Peut-être parce que cet élan solidaire, les Italiens et plus globalement les pays européens ont oublié qu’il fait partie de leur ADN. Comme une logique implacable et un rappel à l’ordre du présent : une fois le tournage de ce documentaire achevé, le populiste Matteo Salvini est devenu ministre de l’Intérieur du gouvernement Conte.