Titre original Atlit
Date de sortie 21 janvier 2015
Avec Géraldine Nakache , Judith Chemla , Yaël Abecassis
Distributeur Ad vitam
Année de production 2015
Pays de production FR

Synopsis

Israël, 1995, la paix est enfin tangible. Dans la petite ville d'Atlit, Cali retrouve ses deux sœurs, Darel et Asia, pour vendre la maison héritée de leurs parents.Entre complicités et fou-rires réapparaissent les doutes et les vieilles querelles, ainsi que d’étranges convives qui sèment un joyeux bordel. Le 4 novembre, alors que le processus de paix est anéanti,  les trois sœurs refusent d’abandonner l’espoir.

Offres VOD de Rendez-Vous à Atlit

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Rendez-Vous à Atlit

Photos de Rendez-Vous à Atlit

DR
DR
Ad Vitam / En Compagnie des Lamas / July August Productions
Ad Vitam / En Compagnie des Lamas / July August Productions
Ad Vitam / En Compagnie des Lamas / July August Productions
Ad Vitam / En Compagnie des Lamas / July August Productions
Ad Vitam / En Compagnie des Lamas / July August Productions

Rendez-Vous à Atlit

Rendez-Vous à Atlit

Rendez-Vous à Atlit

Rendez-Vous à Atlit

Rendez-Vous à Atlit

Rendez-Vous à Atlit

Rendez-Vous à Atlit

Critiques de Rendez-Vous à Atlit

  1. Première
    par Bernard Achour

    On est en terrain connu : un bien immobilier, des intérêts mémoriels ou financiers divergents, une harmonie fraternelle mise à mal… Si le scénario emprunte les sentiers balisés du "film d’héritage", le sentiment de déjà-vu, tenace durant un bon moment, s’estompe lorsque le réalisme ambiant se teinte d’un fantastique inattendu et que la petite histoire se voit progressivement visitée par la grande. En l’occurrence celle d’Israël, de ses soubresauts internes (superbe usage des archives télévisées) et du conflit complexe qui l’oppose aux territoires palestiniens. Rien de didactique cependant dans la démarche de la réalisatrice. Les fantômes y débarquent sous forme d’hallucinations avant de s’incruster dans la chair même du scénario, la tombe d’un animal adoré s’ouvre sur des visions d’une saisissante poésie, une douille échouée dans l’herbe ressuscite une épouvante sans nom, et c’est en semant ces tout petits cailloux à la fois tragiques et loufoques "qu’Atlit" trace, peut-être, le sillon d’une impossible réconciliation.