Titre original Rampart
Date de sortie 3 juillet 2013
Réalisé par Oren Moverman
Avec Woody Harrelson , Robin Wright , Sigourney Weaver
Scénariste(s) James Ellroy, Oren Moverman
Distributeur Metropolitan
Année de production 2013
Pays de production US
Genre Film policier

Synopsis

L’officier de police Dave Brown est connu depuis toujours pour ses méthodes expéditives et sa tendance à franchir toutes les lignes. Lorsque la vidéo d’une raclée qu’il administre à un suspect se retrouve sur toutes les chaînes de télé, tout le monde se décide à lui faire payer l’addition. Face au scandale qui pourrait mettre en lumière les pratiques douteuses de la police, ce spécialiste des excès en tous genres fera un magnifique exemple… Coincé entre sa hiérarchie, ses ex-femmes, ses filles et ses peurs qu’il cache comme il peut, Brown va être écrasé, broyé, poussé à bout pour n’être plus que lui-même, loin de son arrogance et de ses méthodes de cow-boy. Cela suffira-t-il à le racheter ?

Offres VOD de Rampart

SFR HD SD SFR 3.99 € Louer
Cinemasalademande HD SD Cinemasalademande 2.99 € Louer

Dernières News sur Rampart

Les dix meilleures performances de Woody Harrelson 

A l’occasion de la sortie du Château de verre, on rembobine la filmo de l’acteur texan. 

Photos de Rampart

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Affiche Us

Rampart

Bannière

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Rampart

Affiche Française

Rampart

Casting de Rampart

Robin Wright
Linda Fentres
Ice Cube
Kyle Timkin

Critiques de Rampart

  1. Première
    par Laura Meyer

    En glissant la carcasse de Woody Harrelson dans l’uniforme amidonné d’un vétéran pas net, Rampart s’attaque à une mythologie colossale, celle du LAPD, cette police dont le passif de violence et de corruption fascine la fiction contemporaine. Quand le récent End of Watch, de David Ayer, ne renouvelait le genre que par l’artifice du faux documentaire, le deuxième film d’Oren Moverman (après le drame militaire The Messenger) revient aux fondamentaux. Un scénario béton qui permet à James Ellroy, écrivain et maître absolu du genre, de livrer une intrigue serrée servie par une prose littéraire qui élève le film au-dessus du simple réalisme. Une mise en scène elliptique qui cadre la ville en grand pour mieux saisir ensuite le détail d’un visage. Un acteur, enfin, et quel acteur... Dans son rôle le plus impressionnant depuis Larry Flynt, Woody Harrelson, tout en démonstration de virilité ébréchée, évite les poncifs qui le guettaient au tournant.