Titre original Cztery noce z Anna
Date de sortie 5 novembre 2008
Durée 87 mn
Réalisé par Jerzy Skolimowski
Avec Artur Steranko , Kinga Preis , Redbad Klynstra
Scénariste(s) Jerzy Skolimowski, Ewa Piaskowska
Distributeur LES FILMS DU LOSANGE
Année de production 2008
Pays de production POLOGNE, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Dans une petite ville en Pologne, Léon Okrasa est employé dans un hôpital. Il a, dans lepassé, été témoin d’un viol brutal. La victime, Anna, est une jeune infirmière qui travaille dans lemême hôpital.Léon passe son temps à espionner Anna, à la guetter de jour comme de nuit. Cela devient unevéritable obsession… Un soir, il finit par s’introduire dans l’appartement d’Anna par la fenêtrequ’elle laisse entrouverte. Alors, Léon s’installe sur son lit, l’observe dans son sommeil, s’imprègnede son univers. Où s’arrêtera t-il ?

Offres VOD de Quatre Nuits avec Anna

Imineo SD Imineo 10.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Quatre Nuits avec Anna

Photos de Quatre Nuits avec Anna

DR
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS
PRODUCTION / ALFAMA FILMS

Quatre Nuits Avec Anna

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

QUATRE NUITS AVEC ANNA ; CZERY NOCE Z ANNA (2008)

Casting de Quatre Nuits avec Anna

Jerzy Federowicz
le neurologue

Critiques de Quatre Nuits avec Anna

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Après un long silence cinématographique et un détour par la peinture, Skolimowski nous revient avec ce film, coproduit par la France mais cent pour cent polonais dans l’âme. Dans un village gris, un petit homme terne guette jusqu’à l’obsession les faits et gestes d’une voisine blonde. Il finit par se glisser, la nuit, dans son appartement pour mieux la contempler, l’approcher, la humer... Teintes automnales, plans composés comme des tableaux, cette œuvre quasi silencieuse du réalisateur de Deep End et de Travail au noir joue sur nos frayeurs et préjugés et distille l’angoisse. Magnifique fable aux accents de tragédie, Quatre Nuits... dit l’amour impossible d’un être simple et entouré par la mort (il est incinérateur de cadavres) pour une Vénus de banlieue abîmée par la vie.