Titre original They Shall Not Grow Old
Date de sortie 3 juillet 2019
Durée 99 mn
Réalisé par Peter Jackson
Distributeur WARNER BROS
Année de production 2018
Pays de production Grande-Bretagne, Nouvelle-Zélande
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Entre 1914 et 1918, un conflit mondial change à jamais le cours de l’histoire. Les hommes et femmes qui y ont participé ne vivaient pas dans un monde silencieux, en noir et blanc. Faites donc un voyage dans le temps pour revivre, comme si vous y étiez, ce moment majeur de l’histoire.

Offres VOD de Pour les soldats tombés

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Pour les soldats tombés

Photos de Pour les soldats tombés

Critiques de Pour les soldats tombés

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Film de commande produit par la BBC l’an dernier à l’occasion du centenaire de l’armistice, Pour les soldats tombés a l’air d’un documentaire tout ce qu’il y a de plus normal. Des centaines de témoignages de soldats anglais sont lus par des acteurs âgés sur fond d’images d’archives souvent inédites et poignantes, mais colorisées et sonorisées pour les rendre plus « vraies ». Le procédé employé par Peter Jackson (et par tant d’autres sociétés de documentaires) pourrait donner matière à débat : ici, ce n’est pas le propos. Avec l’aide de ses techniciens du studio de postproduction Weta (qui sont en ce moment au boulot pour restaurer de la même façon cinquante-cinq heures de film, inédites, sur le making of de l’enregistrement du Let it be des Beatles en 1969), Jackson s’approprie son matériau pour en faire un film de fiction, son film sur la Première Guerre mondiale. Il fait du cinéma, aussi vrai que son faux documentaire, Forgotten Silver, consacré à un pionnier imaginaire du cinoche néo-zélandais. C’est donc un récit, forcément orienté, mais littéralement bouleversant, qui rend hommage à l’expérience de ces fantassins plongés dans l’enfer de la Grande Guerre. Le mélange des affiches de propagande (permettant un clin d’oeil savant à King Kong) et des images retravaillées donnent un aspect inédit à 14-18. Le ciel n’a jamais été si bleu, l’herbe si verte, le sang si rouge.