Titre original Pirates of the Caribbean : Dead Men Tell No Tales
Date de sortie 24 mai 2017
Durée 129 mn
Réalisé par Espen Sandberg, Joachim Ronning
Avec Johnny Depp , Kaya Scodelario , Brenton Thwaites
Scénariste(s) Jeff Nathanson
Distributeur Walt Disney Motion Pictures France
Année de production 2017
Pays de production Etats-Unis
Genre Film d'aventures
Couleur Couleur

Synopsis

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’unredoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar (Javier Bardem), s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots…Sparrow compris !Son seul espoir de survie est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans.Pour y parvenir, il va devoir nouer une alliance forcée avec Carina Smyth (Kaya Scodelario), une belle et brillante astronome, et Henry (Brenton Thwaites), un jeune marin têtu de la Marine royale. À la barre du Dying Gull, Jack va tout entreprendre pour triompher de la malchance qui s’acharne sur lui, mais surtout pour échapper à l’ennemi le plus implacable et le plus retors qu’il ait jamais affronté…

… Le cinquième volet de la saga Pirates des Caraïbes qui s'annonce riche en rebondissements.

[scald=1322190:sdl_editor_representation]

Infos de la rédaction

<p>[Actualisation du 3 octobre 2016] <a href="http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Pirates-des-Caraibes-5-premie…; target="_blank">La première bande-annonce de Pirates des Caraïbes 5 est en ligne</a>. Surprise ! Elle ne met pas en scène Jack Sparrow.</p>
<p><strong>Date de sortie de Pirates des Caraïbes 5</strong><br />
La sortie de Dead Men Tell No Tales, retitré en français La Vengeance de Salazar, a été reportée plusieurs fois, notamment à cause de la blessure de Johnny Depp, qui a obligé Disney à revoir les dates de tournage. Cette suite sera finalement dans les salles obscures le 24 mai 2017, soit six ans après la sortie de La Fontaine de Jouvence, le 4e épisode de la saga.</p>
<p><strong>Bande-annonce de Pirates des Caraïbes 5</strong><br />
Après quelques photos et vidéos de tournage, Disney a dévoilé une véritable bande-annonce en octobre 2016, dans laquelle Johnny Depp n'apparaît pas. Le nouveau grand méchant de l'histoire, incarné par Javier Bardem, a un message pour lui, et c'est cette menace qui est au coeur de la vidéo.</p>
<p><strong>Le casting de Pirates des Caraïbes 5</strong><br />
Johnny Depp sera bien de retour, tout comme Geoffrey Rush (Barbossa) ou Kevin McNally (Gibbs). Orlando Bloom, alias Will Turner, sera lui aussi de la partie, même s'il ne participait pas à la Fontaine de Jouvence. En revanche, aucune trace d'Elizabeth, jouée par Keira Knightley dans la trilogie originale. <br />
Des petits nouveaux ont également intégré l'équipe. Javier Bardem en maléfique Capitaine Salazar, mais aussi Kaya Scodelario, Brenton Thwaites et <a href="http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Apres-Keith-Richards-Paul-McC…; target="_blank">Paul McCartney dans des rôles inédits</a>.</p>

Offres VOD

Orange HD SD Orange 14.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 15.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 13.99  € Acheter
Nolim Films HD SD Nolim Films 13.99  € Acheter

Dernières News

Disney prépare Pirates des Caraïbes 6. Avec ou sans Johnny Depp ?

Après le tournage de Maléfique 2, Joachim Ronning doit filmer la suite des Pirates. Rendez-vous en 2021 ?

Pirates des Caraïbes 6, c'est tout à fait possible

Jerry Bruckheimer assure que la franchise n'est pas morte. 

Critiques

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Le cinquième Pirates des Caraïbes vaut-il le prix du billet ?

    Pendant vingt minutes, on y croit, mais alors on y croit à mort. Jack Sparrow et son équipage tentent de dérober un énorme coffre-fort en pleine ville. Mêlant adroitement les actions de trois personnages structurée autour d'un principe commun (le vol du coffre, donc), la scène d'ouverture de Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar rappelle les délires des westerns italiens 70s à la Companeros. Ce qui entraîne ensuite des péripéties très Pirates des Caraïbes, justement, autour d'une guillotine, du vaudou et d'un amiral espagnol mort-vivant. Tout est là pour passer un savoureux moment pop corn AOC Disney, avec un duo de nouveaux héros sympathiques (Brenton Thwaites et Kaya Scodelario) partis à la chasse au trident de Poséidon à l'aide d'un Johnny Depp qui semble quand même bien s'amuser. C'est surtout Javier Bardem qui bouffe l'écran en Salazar, impitoyable caballero sanguinaire, pourrissant et boiteux. Un triomphe de character design total mêlant avec une maestria bluffante maquillage, numérique (le mouvement de ses cheveux flottant dans l'air comme dans l'eau, incroyable) et performance du comédien ; ce qui donne les meilleurs moments d'un film qui veut carburer à l'art de la vignette.

    Mais l'excitation première de l'action pure laisse peu à peu place à un sentiment de déjà vu. La formule se fait sentir sous le vernis : la quête du trident se double d'une quête du père (merci, encore une fois, aux manuels de scénaristes campbelliens), les scènes d'action sont plus rares que prévues et rien ne fait réellement écarquiller les yeux malgré quelques efforts (l'attaque des requins mort-vivants, notamment) L'écart de temps entre le mollasson La Fontaine de jouvence (2011) et cette Vengeance-là aurait pu laisser à son producteur Jerry Bruckheimer le temps de repenser la franchise. Ou de ressusciter, à l'instar du superbe Lone Ranger, la dinguerie punk de la trilogie d'origine -avec Gore Verbinski au gouvernail- qui faisait allégrement plonger le blockbuster hollywoodien dans des eaux inconnues au risque de s'effondrer sous ses réjouissants excès. Treize ans après La Malédiction du Black Pearl qui remuait les cartes, La Vengeance de Salazar joue la tranquilité, qui ne s'accorde guère avec la piraterie.