Titre original Beirut
Date de sortie 30 mai 2018
Durée 109 mn
Réalisé par Brad Anderson
Avec Jon Hamm , Rosamund Pike , Dean Norris
Scénariste(s) Tony Gilroy
Distributeur Warner Bros. Entertainment France
Année de production 2018
Pays de production Etats-Unis
Genre Thriller
Couleur Couleur

Synopsis

Beyrouth, 1972. Diplomate américain, Mason Skiles (Jon Hamm) organise une réception, en présence de sa femme et de Karim (Yoau Saian Rosenberg), orphelin libanais de 13 ans que le couple espère adopter. Mais le cocktail est perturbé par l'arrivée du meilleur ami de Mason, l'agent de la CIA Cal Riley (Mark Pellegrino), porteur de nouvelles inquiétantes concernant Karim. Quelques secondes plus tard, des terroristes font irruption et ouvrent le feu sur les convives. Les conséquences sont terribles.

Offres VOD de Opération Beyrouth

UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 11.99  € Acheter

Toutes les séances de Opération Beyrouth

Dernières News sur Opération Beyrouth

Les raisons de l'absence de Rosamund Pike au cinéma

On a peu revu l'actrice depuis le succès de Gone Girl.

Photos de Opération Beyrouth

Warner Bros
Warner Bros

Casting de Opération Beyrouth

Jon Hamm
Mason Skiles
Rosamund Pike
Sandy Crowder
Dean Norris
Donald Gaines

Critiques de Opération Beyrouth

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Le hasard de la programmation voit la sortie le même mois de deux films traitant du conflit israélo-palestinien à l’époque où il commençait à s’exporter dans le monde entier. Mais là où Otages à Entebbe, de José Padilha, reconstitue un événement historique, Opération Beyrouths’appuie sur les faits pour imaginer une fiction complexe, propulsée par un héros qui ne l’est pas moins. Ici, les négociations importent autant sinon plus que l’action, et le scénariste Tony Gilroy s’y entend pour écrire des dialogues denses qui véhiculent une quantité d’informations tout en faisant avancer l’intrigue. Celle-ci paraît alors un peu mécanique dans sa façon de privilégier le personnage central au détriment des autres, dont on peut regretter qu’ils ne soient pas plus développés. Jon Hamm compense en incarnant à la perfection un homme fracturé et paradoxal, pas vraiment à sa place et pourtant maître de la situation. Ce n’est pas un rôle confortable, à l’image du film, où s’affrontent mouvement et tractations, poids du passé et fièvre d’un présent où la frontière entre amis et ennemis est complètement brouillée.