Toutes les critiques de Michael Haneke : Profession Réalisateur (Documentaire)

Les critiques de Première

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Yves Montmayeur connaît bien Michael Haneke, qu’il suit depuis près de vingt ans et dont il a capté des images sur les tournages de plusieurs de ses films jusqu’à Amour, en 2012. Il commence par
    ce dernier et remonte le fil du temps et des conversations qu’il a eues avec cet homme secret qui se décrit comme « un artisan essayant de faire son travail du mieux possible ». Sa filmographie revisitée, tel un écho aux paroles qu’il prononce, se pare ainsi de sens nouveaux. Certains acteurs – Jean-Louis Trintignant, Susanne Lothar, Isabelle Huppert... –témoignent de leur(s) collaboration(s) avec le metteur en scène, de son exigence, de sa précision, de sa drôlerie. On le découvre également prodiguant des cours de théâtre à des étudiants et se montrant étonnamment facétieux. Cet intéressant travail journalistique et documentaire offre une parfaite synthèse de l’univers cinématographique du réalisateur et une approche nuancée de l’homme. À l’issue de la projection, on n’a envie que d’une chose : revoir ses films.

Les critiques de la Presse

  1. 20 Minutes
    par Caroline Vié

    Ce travail brillant lève le voile sur l’homme et l’artiste au travers d’interviews et de témoignages.

  2. Toutlecine.com
    par Laura Terrazas

    Michael Haneke, profession réalisateur est un documentaire construit et passionnant qui nous emmène de l'autre côté du miroir, à la rencontre de ce cinéaste de génie.

  3. Télérama
    par Samuel Douhaire

    Les extraits de films sont judicieusement choisis, les témoignages des proches (notamment ses actrices fétiches ­Susanne Lothar et Isabelle Huppert) précieux pour appréhender le perfectionnisme d'un cinéaste obsédé par le contrôle.

  4. Le Canard Enchainé
    par David Fontaine

    Une leçon de cinéma !

  5. Nouvel Obs
    par Guillaume Loison

    De ces archives foisonnantes, ponctuées de témoignages glamour (principalement ses acteurs fétiches) et d’interviews de l’artiste bi-palmé, le journaliste Yves Montmayeur dessine un Haneke à la fois rigide et facétieux, jouant avec sa propre légende qu’il renforce ou escamote à loisir avec une ironie sourde qu’on jurerait déclenchée par cette caméra qui le filme et qu’il ne contrôle pas – bien qu’il refuse catégoriquement d’interpréter son œuvre et d’évoquer sa vie privée, deux gros handicaps tout de même qui pénalisent le documentaire.

  6. A nous Paris
    par Fabien Menguy

    De son perfectionnisme à son sens de l’esthétisme en passant par son goût pour la provocation, tout est dévoilé dans ce film fouillé, qui ne perce certes pas entièrement le mystère de cet artiste refusant de commenter son œuvre, mais qui lève suffisamment le voile pour en apercevoir la lumière.

  7. A voir à lire
    par Adrien Lozachmeur

    En suivant Haneke sur près de 20 ans, Montmayeur a pu filmer au plus près sa façon de travailler. Le documentaire est très instructif mais il reste en surface. On aurait peut-être aimé une analyse plus poussée de l’œuvre.

  8. Le Monde
    par Sandrine Marques

    Yves Montmayeur donne un visage inédit au cinéaste Michael Haneke. Le documentaire, qui commence et s'achève sur le plateau d'"Amour", remonte à rebours la filmographie, nous faisant partager l'intimité d'un des cinéastes majeurs de notre temps.

  9. Gala
    par La rédaction de Gala

    Yves Montmayeur livre avec Michael Haneke: profession réalisateur un témoignage passionnant sur le travail de l'un des plus grands cinéastes contemporains.