Date de sortie 24 février 2016
Durée 84 mn
Réalisé par François Ruffin
Scénariste(s) François Ruffin
Distributeur Jour2fete
Année de production 2016
Pays de production France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, et risquant désormais de perdre sa maison.

C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d'un inspecteur des impôts belge, d'une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d'ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l'assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l'emporter contre un Goliath milliardaire ?

Du suspense, de l'émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l'homme le plus riche de France ?

Offres VOD de Merci patron !

MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 5.99 € Louer 11.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 6  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Merci patron !

Dernières News sur Merci patron !

J'veux du soleil, Ruffin sur les ronds-points! [critique]

Le député François Ruffin prend son bâton de pèlerin et sa petite caméra pour filmer les gilets jaunes sur les ronds-points. Aussi intéressant, qu’agaçant.

Après Merci Patron !, François Ruffin prépare un film sur les gilets jaunes

Le parlementaire de la France Insoumise a confirmé la sortie de J'veux du soleil le 3 avril.

Photos de Merci patron !

Critiques de Merci patron !

  1. Première
    par Damien Leblanc

    À la manière d’un Michael Moore français, le journaliste François Ruffin se met en scène avec une bonne dose d’ironie pour dénoncer les fermetures d’usines opérées par Bernard Arnault, Pdg de LVMH (premier groupe de luxe mondial). Mais quand un couple de chômeurs nordistes – licenciés à la suite d’une délocalisation, criblés de dettes et devenant alors le sujet central du film –, demande de l’argent au célèbre milliardaire, le pamphlet se mue soudain en savoureux récit d’espionnage et d’infi ltration et le suspense est digne de celui d’un thriller. Le réalisateur expose ses personnages au danger, mais prouve que le documentaire social, bien réel, peut s’assumer comme une savoureuse comédie de caractères