Titre original Le Plaisir de chanter
Date de sortie 26 novembre 2008
Réalisé par Ilan DURAN COHEN
Avec Lorant Deutsch , Marina Foïs , Jeanne Balibar
Scénariste(s) Ilan DURAN COHEN, Philippe Lasry
Distributeur Pyramide Distribution
Année de production 2008
Pays de production FR
Genre Comédie

Synopsis

Agents des services secrets, Muriel et Philippe forment un improbable duo amoureux. Dans leur nouvelle mission, ils sont chargés de mettre la main sur une clé usb cachée par Constance, la veuve d'un trafiquant d'uranium fraîchement assassiné. Cette jeune bourgeoise étrangement ingénue conduira le duo dans un cours de chant lyrique où s'entremêlent d'autres espions aux voix ensorcelantes. Dans cette comédie d'espionnage, les cordes vocales se libèrent, les corps se débrident et les âmes se poursuivent.

Offres VOD de Le Plaisir De Chanter

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Cinemasalademande SD Cinemasalademande 3.99 € Louer

Photos de Le Plaisir De Chanter

DR
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS
PRODUCTION / MILLE ET UNE PRODUCTIONS

Le Plaisir De Chanter

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

LE PLAISIR DE CHANTER (2008)

Critiques de Le Plaisir De Chanter

  1. Première
    par Alex Masson

    Le Plaisir de chanter est d’une singularité des plus rafraîchissante. Un peu comme si Michel Deville réalisait OSS 117 ou Marivaux rédigeait une aventure érotique des Pieds Nickelés. Duran Cohen évite pourtant de livrer un simple zapping mélangeant les genres et crée un petit théâtre loufoque et mélancolique dans lequel la réunion d’un casting improbable sur le papier (le couple Foïs/Deutsch, Balibar en Castafiore ingénue...) fait de splendides étincelles. En retrouvant le charme oublié d’un certain cinéma français des années 1960-70, artisanal et déluré, Le Plaisir de chanter, brillante alternance de notes légères et graves, se mue très vite en plaisir tout court.