Titre original La vie d’une autre
Date de sortie 15 février 2012
Réalisé par Sylvie Testud
Avec Juliette Binoche , Mathieu Kassovitz , Aure Atika
Scénariste(s) Sylvie Testud, Claire Lemaréchal
Distributeur ARP Selection
Année de production 2012
Pays de production FR
Genre Romance

Synopsis

Marie, 40 ans, se réveille en pensant qu’elle en a 25. Elle a oublié 15 ans de sa vie.Elle se réveille au début d’une histoire d’amour qui en fait se termine.Elle se réveille et elle a quatre jours pour reconquérir l’homme de sa vie.D’après le roman éponyme de Frederique Deghelt.

Offres VOD de La Vie d’une autre

Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Cinemasalademande SD Cinemasalademande 3.99 € Louer
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 5.99  € Acheter

Photos de La Vie d’une autre

DR
DR
DR
Picasa
Picasa
Picasa
Picasa
Picasa

La Vie d’une autre

La vie d’une autre

Affiche Française de La vie d'une autre

Affiche Française de La vie d'une autre

Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz dans La vie d'une autre

Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz dans La vie d'une autre

Mathieu Kassovitz dans La vie d'une autre

Mathieu Kassovitzdans La vie d'une autre

Juliette Binoche dans La vie d'une autre

Juliette Binoche dans La vie d'une autre

Sylvie Testud dans La vie d'une autre

Casting de La Vie d’une autre

Juliette Binoche
Marie Speranski
Mathieu Kassovitz
Paul Speranski

Critiques de La Vie d’une autre

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    D’abord, croire au postulat de départ, qui ressemble à s’y méprendre à du Levy/Musso. Obstacle quasiment insurmontable jusqu’au dernier tiers du film, qui parvient –un peu- à s’extraire du méli-mélo ambiant. Entre les deux, Sylvie Testud, dont c’est le premier film, échoue contre tous les écueils que son adaptation du bouquin d’origine tentait visiblement d’éviter : elle snobe la dimension fantastique du sujet mais, en contrepartie, se garde bien de rationaliser quoi que ce soit ; elle commence par adopter un ton presque burlesque alors que les enjeux du film sont à l’évidence dramatiques ; elle se concentre sur le couple au détriment des personnages périphériques (la maîtresse, l’amie d’enfance) qui auraient pu apporter une épaisseur supplémentaire. Juliette Binoche, lumineuse, s’emploie de son côté énergiquement pour faire vivre Marie face à un Mathieu Kassovitz, comment dire, absent.