Date de sortie 2 novembre 2011
Durée 135 mn
Réalisé par Radu Mihaileanu
Avec Leïla Bekhti , Hafsia Herzi , Biyouna
Scénariste(s) Alain-Michel Blanc, Radu Mihaileanu, Catherine Ramberg
Distributeur EuropaCorp
Année de production 2011
Pays de production France, Italie, Belgique
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l'eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l'amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village.Le film est présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2011.

Offres VOD de La Source des femmes

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 11.99  € Acheter

Toutes les séances de La Source des femmes

Photos de La Source des femmes

DR
DR

La Source des femmes

La Source des femmes

Casting de La Source des femmes

Hafsia Herzi
Loubna / Esmeralda
Biyouna
Vieux Fusil

Critiques de La Source des femmes

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Après trois films abordant les thèmes de l’identité juive et du déracinement, Radu Mihaileanu opère un virage à 180° en s’intéressant à des musulmans englués dans leurs traditions. La nostalgie d’un monde perdu fait donc place à la monotonie du quotidien. (...) En définitive, La Source des femmes illustre l’esprit du printemps arabe (même s’il lui est antérieur), qui a vu une jeunesse unie contester pacifiquement un pouvoir inique. Malgré son happy end (c’est une fable), le film de Mihaileanu n’ignore pas le principe de réalité et, ce faisant, rejoint encore l’actualité. L’un des derniers plans, qui montre le personnage d’Hafsia Herzi prenant son destin en main, est ainsi à la fois rempli d’espoir et d’incertitudes.

  2. Première
    par Damien Leblanc

    Filmé par Radu Mihaileanu, le désir d'émancipation des femmes arabes prend une forme à la fois folklorique et mollassonne. Malgré une Leïla Bekhti très impliquée, La Source des femmes marque une nouvelle sortie de route pour le réalisateur du Concert.