Titre original The Cacophony of Donbass
Date de sortie 27 mars 2019
Durée 62 mn
Réalisé par Igor Minaiev
Distributeur Zelig Films
Année de production 2018
Pays de production UKRAINE
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Un film qui analyse la construction du mythe du Donbass, à l’aide d’archives de films documentaires et de fiction. Le sujet du film explore deux niveaux. Le premier est la vie quotidienne vue par par la propagande soviétique, et le Donbass comme vitrine idéologique. Le second est la vie réelle, cachée des regards inquisiteurs. Le film utilise des images d’archive et des entretiens d’habitants du Donbass, témoins puis victimes de l’agression russe. De ce qui devait être une symphonie de bonheur et de bien-être, ne sont restées que déception et manipulation. La symphonie du Donbass est devenue la cacophonie du Donbass.

Toutes les séances de La Cacophonie du Donbass

Photos de La Cacophonie du Donbass

AFFICHE
Zelig Films Distribution / Trempel Films / Ukrainian State Film Agency
AFFICHE
Zelig Films Distribution / Trempel Films / Ukrainian State Film Agency
GALERIE
Zelig Films Distribution / Trempel Films / Ukrainian State Film Agency
GALERIE
Zelig Films Distribution / Trempel Films / Ukrainian State Film Agency
AFFICHE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE

La cacophonie du Donbass, affiche

La cacophonie du Donbass, affiche

La cacophonie du Donbass, affiche

La cacophonie du Donbass, affiche

La cacophonie du Donbass, extrait

La cacophonie du Donbass, extrait

La cacophonie du Donbass, extrait

La cacophonie du Donbass, extrait

Critiques de La Cacophonie du Donbass

  1. Première
    par Gael Golhen

    Et si tout avait commencé à cause d’un film ? C’est l’idée de cette Cacophonie du Donbass qui prétend qu’une œuvre de propagande du cinéaste soviétique Dziga Vertov serait le lointain point de départ de la guerre ravageant ce petit bout d’Ukraine depuis 2014. Le documentaire revient d’abord sur La Symphonie du Donbass, un film des années 30 vantant la beauté de la région et les mérites des mineurs du coin présentés comme des demi-dieux. La réalité ne collait pas à la légende. Et lorsque ceux à qui on avait promis une vie d’harmonie se retrouvèrent plongés dans une pauvreté cauchemardesque, ils décidèrent de se révolter, transformant le Donbass en zone de guerre. Réflexion sur le pouvoir des images, docu implacable sur un conflit sanglant, La Cacophonie du Donbass éclaire d’un nouveau jour notre époque de post-vérité et de fake news.

  2. Première
    par Gael Golhen

    Et si tout avait commencé à cause d’un film ? C’est l’idée de cette Cacophonie du Donbass qui prétend qu’une œuvre de propagande du cinéaste soviétique Dziga Vertov serait le lointain point de départ de la guerre ravageant ce petit bout d’Ukraine depuis 2014. Le documentaire revient d’abord sur La Symphonie du Donbass, un film des années 30 vantant la beauté de la région et les mérites des mineurs du coin présentés comme des demi-dieux. La réalité ne collait pas à la légende. Et lorsque ceux à qui on avait promis une vie d’harmonie se retrouvèrent plongés dans une pauvreté cauchemardesque, ils décidèrent de se révolter, transformant le Donbass en zone de guerre. Réflexion sur le pouvoir des images, docu implacable sur un conflit sanglant, La Cacophonie du Donbass éclaire d’un nouveau jour notre époque de post-vérité et de fake news.