Date de sortie 12 juin 2013
Durée 97 mn
Réalisé par Alain Guiraudie
Avec Pierre Deladonchamps , Christophe Paou , Patrick D'Assumçao
Scénariste(s) Alain Guiraudie
Distributeur Films du Losange
Année de production 2013
Pays de production France
Genre Thriller
Couleur Couleur

Synopsis

L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.

Offres VOD de L'Inconnu du lac

ARTE Boutique HD ARTE Boutique 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter 0  € Abonnement
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 7.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de L'Inconnu du lac

Dernières News sur L'Inconnu du lac

Les Films à la télé du 9 mai : Le Dernier Métro, L'Inconnu du lac, Le Dernier Rempart

Que regarder ce soir sur les chaînes gratuites ? Suivez le guide de la rédaction.

César 2016 : Zabou Breitman et Pierre Deladonchamps sont toujours aussi insortables

Les deux complices ont rejoué hier leur duo politiquement incorrect qui avait marqué l'édition 2015.

Photos de L'Inconnu du lac

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

L'Inconnu du Lac

L'inconnu du lac

L inconnu du lac

L inconnu du lac

L inconnu du lac

L inconnu du lac

L inconnu du lac

Affiche Française

L inconnu du lac

L inconnu du lac

L inconnu du lac

L inconnu du lac

Critiques de L'Inconnu du lac

  1. Première
    par Stephanie Lamome

    Qui aurait cru qu’Alain Guiraudie, réalisateur de contes libertaires rigolards ancrés dans le Sud- Ouest de la France, allait traverser le Rhône pour tourner un thriller provençal sur le désir « fatal » ? Certes, L’Inconnu du lac est un conte, mais sérieux, en prise directe avec les peurs enfantines : la terreur du noir (l’extraordinaire travail sur la lumière, exclusivement naturelle, donne lieu à des crépuscules à vous brouiller la vue), celle d’être abandonné, la trouille d’un monstre dans le lac mais aussi celle d’un loup dans le bois. Le film nous replonge dans cet état d’enfance où l’excitation et l’angoisse se confondent pour ne plus former qu’une grosse boule, quelque part entre la gorge et le ventre. Petit à petit, à force de rituels (l’arrivée sur le parking, le parcours le long du sentier, l’installation dans la crique, la discussion avec Henri, le petit tour au coeur du bois), la mise en scène impose un climat anxiogène, renforcé par une véritable scénographie de la plage. Mais chez Guiraudie, on ne se donne pas « d’air ». On peut être sérieux mais jamais grave. Un thriller donc, oui, mais drôle, au soleil et les couilles à l’air. Le cinéaste aveyronnais mélange mythologie et trivialité des corps nus qui glandent sur leur serviette. Michel, ce fantasme homo par excellence, serial killer potentiel, sort autant de la cuisse de Poséidon que de la moustache de Magnum. Ce qui est bien chez Guiraudie, c’est ça : il y a peut-être un monstre tapi quelque part mais, en attendant, on bronze et on jouit.