Date de sortie 1 mai 2019
Durée 97 mn
Réalisé par Caroline Poggi, Jonathan Vinel
Avec Aomi Muyock , Sebastian Urzendowsky , Augustin Raguenet
Scénariste(s) Caroline Poggi, Jonathan Vinel
Distributeur Le Pacte
Année de production 2018
Pays de production France
Genre Film fantastique
Couleur Couleur

Synopsis

Jessica est une reine mais elle pourrait aussi bien être un chevalier, une mère, une magicienne, une déesse ou une star. Jessica, c’est surtout celle qui a sauvé tous ces enfants perdus, ces garçons solitaires, orphelins et persécutés qui n’ont jamais connu l’amour et qui sont devenus des monstres. Ensemble, ils forment une famille et cherchent à créer un monde dans lequel ils auront le droit de rester vivants.

Offres VOD de Jessica Forever

UniversCiné HD UniversCiné 4.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Jessica Forever

Photos de Jessica Forever

AFFICHE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
AFFICHE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
GALERIE
Le Pacte / Ecce Films / Arte France Cinéma
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
AFFICHE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Jessica Forever, affiche

Jessica Forever, affiche

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Aomi Muyock (Jessica), Lukas Ionesco (Julien)

Aomi Muyock (Jessica), Lukas Ionesco (Julien)

Aomi Muyock (Jessica) au centre, personnages

Aomi Muyock (Jessica) au centre, personnages

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Angelina Woreth (Andrea)

Angelina Woreth (Andrea)

Jessica Forever, affiche

Jessica Forever, affiche

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Aomi Muyock (Jessica)

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Aomi Muyock (Jessica), Lukas Ionesco (Julien)

Aomi Muyock (Jessica), Lukas Ionesco (Julien)

Aomi Muyock (Jessica) au centre, personnages

Aomi Muyock (Jessica) au centre, personnages

Jessica Forever, extrait

Jessica Forever, extrait

Angelina Woreth (Andrea)

Angelina Woreth (Andrea)

Critiques de Jessica Forever

  1. Première
    par Thomas Baurez

    Un film fantastique made in France. Chiadé mais vain. À une production française majoritairement engluée dans ses certitudes de classe n’ayant plus grand-chose à offrir, de nouveaux auteurs répondent heureusement par un certain goût du fétiche, revisitant des pièces oubliées de la maison cinéma : fantastique, burlesque, science-fiction... Citons pêle-mêle : La Fille du 14 juilletGaz de France,GraveLes Garçons sauvagesUn couteau dans le cœur... Voici venu Jessica forever, film SF où de jeunes orphelins menacés d’extermination se regroupent autour d’une reine mère pour survivre. On pense à une variation du Nocturamade Bertrand Bonello dans cette idée de résistance mélancolique par la violence. Dommage cependant que Caroline Poggi et Jonathan Vinel aient tout misé sur l’esthétique de l’ensemble, moins sur l’écriture des personnages.