Date de sortie 22 avril 2009
Durée 93 mn
Réalisé par Christian Petzold
Avec Nina Hoss , Benno Fürmann , Hilmi Sözer
Scénariste(s) Christian Petzold
Distributeur Jour2Fête
Année de production 2008
Pays de production Allemagne
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Renvoyé de l'armée et averti du décès de sa mère, Thomas retourne à Jerichow, une petite ville du nord-est de l'Allemagne. Il souhaite rénover la maison familiale et démarrer une autre vie, mais il n'y a pas de travail dans cette région exsangue. Pourtant, Ali a reussi à y bâtir une chaîne de restauration rapide et une demeure au coeur de la forêt. La route de Thomas croise celle de l'entrepreneur replet, solitaire et méfiant, marié à Laura. Après lui avoir rendu un fier service, le jeune homme taciturne et athlétique devient le chauffeur d'Ali, parfois même son garde du corps. Une vraie rencontre avec Laure semble inévitable.

Offres VOD de Jerichow

ARTE FRANCE ARTE FRANCE 3.99 € Louer
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 0  € Abonnement
Cinemasalademande SD Cinemasalademande 3.99 € Louer

Toutes les séances de Jerichow

Dernières News sur Jerichow

Photos de Jerichow

DR
PRODUCTION / ARTE
PRODUCTION / ARTE
PRODUCTION / ARTE
PRODUCTION / ARTE / BAYERISCHER RUNDFUNK

Jerichow

JERICHOW (2008)

JERICHOW (2008)

JERICHOW (2008)

JERICHOW (2008)

Critiques de Jerichow

  1. Première
    par Alex Masson

    Comme beaucoup de réalisateurs allemands, Christian Petzold a pour sujet de fond son pays. Mais il est l’un des seuls à en faire un territoire de cinéma hors norme. Chronique du retour à l’Ouest d’une paumée (Yella) ou déclin d’un influent immigrant turc (Jerichow), ses deux derniers films font appel à un imaginaire – celui du cinéma fantastique ou du film noir – pour explorer différemment l’Allemagne actuelle, en pleine crise morale. De ce mélange de tonalités, entre rigueur d’un cinéma à l’ancienne et captation frontale d’une réalité contemporaine, naît un univers prenant. Petzold s’y révèle comme l’un cas des rares réalisateurs capables de mettre au même niveau film de genre et cinéma social et d’allier l’efficacité de l’un et l’étude psychologique de l’autre pour commenter la société allemande avec pertinence.