Titre original Je suis un No man's land
Date de sortie 26 janvier 2011
Réalisé par Thierry Jousse
Avec Philippe Katerine , Aurore Clément , Julie Depardieu
Scénariste(s) Thierry Jousse, Camille Taboulay
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Année de production 2011
Pays de production FR
Genre Comédie

Synopsis

Après un concert dans sa région natale et une soirée rocambolesque chez une fan aussi entreprenante qu'inquiétante, Philippe, chanteur en pleine ascension, revient, sans l'avoir voulu et après des années d'absence, dans la ferme de ses parents. Il est prisonnier d'un sortilège qui l'empêche de fuir le territoire de son enfance. Contraint de faire une pause en forme de rêve éveillé, Philippe va découvrir la maladie de sa mère, expérimenter des retrouvailles compliquées avec son ami d'enfance, Patrick Vidal, et se laisser aller aux charmes de Sylvie, une ornithologue qui se plaît à rôder la nuit dans la forêt...

Offres VOD de Je suis un No Man's Land

ARTE FRANCE ARTE FRANCE 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Je suis un No Man's Land

Photos de Je suis un No Man's Land

DR
PRODUCTION / LES FILMS HATARI
PRODUCTION / LES FILMS HATARI
PRODUCTION / LES FILMS HATARI
PRODUCTION / LES FILMS HATARI
PRODUCTION / LES FILMS HATARI
PRODUCTION / LES FILMS HATARI
PRODUCTION / LES FILMS HATARI

Je suis un No Man's Land

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

JE SUIS UN NO MAN'S LAND (2010)

Critiques de Je suis un No Man's Land

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Après un début limite irritant, le film se pose solidement grâce à un artifice narratif emprunté à L’Ange exterminateur (Philippe ne peut pas quitter le village). La suite (il fait le point, parle avec ses parents, rencontre une ornithologue...) est exposée avec un sens subtil de la litote et provoque une légère euphorie, sinon une pointe
    d’émotion. Le titre semble vouloir lever une ambiguïté que l’artiste Katerine avait un temps exploitée. Là, plus de
    doute : il n’est pas homo.