Titre original Ici-bas
Date de sortie 18 janvier 2012
Réalisé par Jean-Pierre Denis
Avec Céline Sallette , Eric Caravaca , François Loriquet
Scénariste(s) Jean-Pierre Denis, Yvon Rouve
Distributeur PYRAMIDE DISTRIBUTION
Année de production 2012
Pays de production FR
Genre Film historique, Biopic

Synopsis

Fin 1943 sous l’occupation, Soeur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l’hôpital de Périgueux.La rencontre d’un aumônier, Martial, passé dans les rangs du maquis et à la foi profondément ébranlée, bouleverse son existence. De l’amour du Christ à celui d’un homme, Soeur Luce vit une passion pour laquelle elle finit par quitterle couvent et ses soeurs.Mais elle se heurte vite au mur de la réalité et des passions. Trahie, Soeur Luce se sent abandonnée des hommes et de Dieu…Un matin, à la Poste centrale, des employés membres d’un réseau de la Résistance interceptent un courrier anonyme à l’adresse de la Kommandantur…

Offres VOD de Ici-bas

UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Ici-bas

Photos de Ici-bas

DR
DR

Ici-bas

Ici-bas

Critiques de Ici-bas

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Natif du Périgord, Jean-Pierre Denis y a situé l’action des deux tiers de ses films. Ici-bas s’inspire ainsi d’une histoire vraie qui s’est déroulée dans cette région boisée où la Résistance fut très active. Avec le souci du réalisme qu’on lui connaît, le réalisateur des Blessures assassines filme les maquisards et les religieux comme des êtres humains non pas d’exception, mais faillibles : soeur Luce confond amour divin et profane, Martial confond colère et rébellion. La première s’enfonce dangereusement dans le déni, le second croit trouver le salut dans l’action. Trompés par leur coeur, rongés par leur conscience, ils semblent sortir d’un roman de Bernanos, cité dans le fi lm. Aridité du sujet et sobriété de la mise en scène (on peut regretter une trop grande distance) : l’ombre du Pialat de Sous le soleil de Satan plane sur cette description d’un double chemin de croix qui finit mal. Forcément mal.