Date de sortie 6 juillet 2011
Durée 95 mn
Réalisé par Tim Hill
Avec James Marsden , Kaley Cuoco , Elizabeth Perkins
Scénariste(s) Cinco Paul, Ken Daurio, Brian Lynch
Distributeur Universal Pictures International France
Année de production 2011
Pays de production Etats-Unis
Genre Film pour la jeunesse
Couleur Couleur

Synopsis

Robbie est un lapin adolescent dont le père dirige une chocolaterie secrète qui produit chaque année les délicieuses confiseries pour les fêtes de Pâques (cloches, lapins et œufs en chocolat). Le père de Robbie, personnage enjoué et connu pour être le Lapin de Pâques, est prêt à céder la chocolaterie familiale à son fils. Cependant, Robbie ne rêve que d’une chose : devenir batteur dans un groupe de Rock. A la veille de la passation de pouvoir, Robbie s’enfuit.C’est pendant son séjour à Hollywood qu’il fait la connaissance de Fred, un jeune homme qui nourrit de grands rêves qu’il n’a toujours pas réalisés. A l’approche de la trentaine, Fred vit toujours chez ses parents, le temps de trouver un travail et un sens à sa vie. Il finit enfin par se voir confier la délicate mission de s’occuper d’une majestueuse demeure, qui doit garder tout son éclat en l’absence de ses propriétaires. Un malencontreux incident pousse Fred à héberger Robbie dans la villa ; ce dernier se révélant être le plus odieux des hôtes.Inquiet de la disparition de son fils, le Lapin de Pâques charge son commando d’élite, les Bérets Roses, de le ramener à la maison. Seulement voilà, l’affaire familiale est sous la menace de Carlos le poussin, n°2 aux commandes de l’usine. Profitant de la disparition de Robbie, Carlos complote pour prendre la main sur la chocolaterie familiale et contrôler ainsi les fêtes de Pâques. Fred et Robbie réaliseront-ils leurs rêves? Robbie et les Bérets Roses reviendront-ils à temps pour sauver la chocolaterie familiale des mains du perfide Carlos?

Toutes les séances de Hop

Photos de Hop

DR

Hop

Critiques de Hop

  1. Première
    par Philippe Jambet

    Produit par le studio Illumination (Moi, moche et méchant), Hop a tout de la catastrophe industrielle. Le mélange indigeste entre prises de vues réelles et animation rappelle les pires heures du genre (Alvin et les Chipmunks, réalisé par le même Tim Hill), et le film n’est pas non plus aidé par un humour au ras des pâquerettes et des acteurs incapables de la moindre nuance. Pour ne rien arranger, la sortie hors saison de Hop confine au suicide commercial...