Titre original KANTOKU - BANZAI !
Date de sortie 16 juillet 2008
Réalisé par Takeshi Kitano
Avec Takeshi Kitano , Tohru Emori , Kayoko Kishimoto
Scénariste(s) Takeshi Kitano
Distributeur CTV International
Année de production 2008
Genre Comédie

Synopsis

Le cinéaste Takeshi Kitano se met en quête de réaliser le film ultime pour les amateurs de cinéma du monde entier, mais il se rend rapidement compte que ce n'est pas si évident... Troublé d'avoir déclaré dans la presse qu'il arrêtait les films violents, malgré les succès de ses films yakuzas, il doit réaliser un nouveau film. Takeshi Kitano imagine tous les genres possible pour ce projet. Suit à l'écran et hors cadre une série d'évènements imprévisibles liés à une catastrophe prête à changer la face du monde. Dès lors, Takeshi Kitaon se doit de non seulement finir son film, mais aussi de sauver l'humanité !

Offres VOD de Glory To The Filmmaker!

UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter

Photos de Glory To The Filmmaker!

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
PRODUCTION / OFFICE KITANO
PRODUCTION / OFFICE KITANO
PRODUCTION / OFFICE KITANO
PRODUCTION / OFFICE KITANO

Glory To The Filmmaker!

Glory_To_The_Filmmaker! Jpg

Glory_To_The_Filmmaker!_(1)

Glory_To_The_Filmmaker!_(2)

Glory_To_The_Filmmaker!_(3)

Glory_To_The_Filmmaker!_(4)

Glory_To_The_Filmmaker!_(5)

GLORY TO THE FILMMAKER ! ; KANTOKU BANZAI (2008)

Film de Takeshi KITANOTakeshi KITANO

GLORY TO THE FILMMAKER ! ; KANTOKU BANZAI (2008)

Film de Takeshi KITANOTakeshi KITANO

GLORY TO THE FILMMAKER ! ; KANTOKU BANZAI (2008)

Film de Takeshi KITANOTakeshi KITANO

GLORY TO THE FILMMAKER ! ; KANTOKU - BANZAI ! (2007)

Film de Takeshi KITANOL'affiche

Critiques de Glory To The Filmmaker!

  1. Première
    par Alex Masson

    Séance de brainstorming introspectif, Glory to the filmaker! a de quoi épuiser à force d'égotisme mais, surtout, de quoi émouvoir lorsqu'il invite à partager les doutes d'un cinéaste avant que ce dernier ne sort enfin d'une pose théorique et admettre son impuissance. Le Kitano que l'on admire, entre trouées mélancoliques et vision absurde du monde, réapparaît alors. Il est convalescent, mais va déjà beaucoup mieux.