Titre original Slava
Date de sortie 19 avril 2017
Durée 101 mn
Réalisé par Kristina Grozeva, Petar Valchanov
Avec Stefan Denolyubov , Margita Gosheva , Ana Bratoeva
Scénariste(s) Decho Taralezhkov, Kristina Grozeva, Petar Valchanov
Année de production 2016
Pays de production Bulgarie
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Tsanko, un cantonnier d’une cinquantaine d’années, trouve des billets de banque sur la voie ferrée qu’il est chargé d’entretenir. Plutôt que de les garder, l’honnête homme préfère les rendre à l’Etat qui en signe de reconnaissance organise une cérémonie en son honneur et lui offre une montre... qui ne fonctionne pas. Tsanko n’a qu’une envie : récupérer la vieille montre de famille qu’on ne lui a pas rendue. Commence alors une lutte absurde avec le Ministère des Transports et son service de relations publiques mené par la redoutable Julia Staikova pour retrouver l’objet.

Offres VOD de Glory

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 13.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Cinemasalademande HD SD Cinemasalademande 3.99 € Louer

Toutes les séances de Glory

Dernières News sur Glory

Michael B. Jordan s’est inspiré de Denzel Washington pour incarner Killmonger

L'acteur a confié son admiration pour l'acteur et expliqué comment il a construit le méchant de Black Panther en s'inspirant d'un rôle de Denzel Washington.

Photos de Glory

Critiques de Glory

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Comme dans leur précédent film, The Lesson, Grozeva et Valchanov s’attachent à démonter les mécanismes de la chute d’un homme soumis à des vents contraires. Tsanko, cantonnier, découvre des liasses de billets sur la voie ferrée qu’il entretient. Au lieu de les garder (ce qu’aurait fait n’importe qui d’autre, sous-entend le film), il les restitue au gouvernement qui s’empresse de saluer son geste lors d’un grand raout médiatique organisé par la cynique dircom du Ministère des Transports. Oui, mais voilà. Tsanko reçoit une belle montre qui ne fonctionne pas et réclame l’ancienne -un cadeau de son père- qu’on a oublié de lui rendre. C’est le début d’un engrenage infernal qui va entraîner le pauvre bougre et la dircom dans des impasses existentielles… La quête kafkaïenne de Tsanko a quelque chose de celle de K, le héros du Château, confronté à une bureaucratie absurde et à son propre comportement irrationnel. En l’affublant d’un bégaiement qui accentue ses difficultés (ainsi qu’en s’intéressant aux problèmes d’insémination de la dircom), les réalisateurs ont malheureusement un peu tendance à forcer le trait. Reste une charge amusante dont le dénouement, déroutant, vous travaille longtemps après la projection.