Date de sortie 18 juillet 2018
Durée 114 mn
Réalisé par Erick Zonca
Avec Vincent Cassel , Romain Duris , Sandrine Kiberlain
Scénariste(s) Erick Zonca, Lou de Fanget Signolet
Distributeur MARS FILMS
Année de production 2018
Pays de production France
Genre Thriller
Couleur Couleur

Synopsis

Au sein de la famille Arnault, Dany, un adolescent, disparaît. François Visconti, commandant de police usé et désillusionné, est mis sur l'affaire. L'homme part à la recherche de l'adolescent alors qu'il rechigne à s’occuper de son propre fils, Denis, seize ans, qui semble mêlé à un trafic de drogue. Lorsque Yan Bellaile, professeur particulier de Dany, apprend la disparition de son ancien élève, il s’intéresse de très près à l’enquête, et propose ses services au commandant.

Offres VOD

Imineo SD HD Imineo 5.99 € Louer 14.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 5.99 € Louer 11.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 5.99 € Louer 16.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 13.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 12.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 4.99 € Louer 13.99  € Acheter

Dernières News

Premières séances du 18 juillet 2018 : Ant-Man et la Guêpe s’envole assez haut

Ant-Man et la Guêpe domine largement Fleuve noir. (Source : Le Film Français)

Les films au cinéma cette semaine

Ce qu’il faut voir cette semaine.

Photos

AFFICHE
GALERIE

Fleuve noir, Affiche

Fleuve noir, Affiche

Romain Duris (Yann Bellaile)

Romain Duris (Yann Bellaile)

Casting

GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
Mars Films / Curiosa Films / FD Production / Versus Production
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE
GALERIE

Romain Duris (Yann Bellaile)

Romain Duris (Yann Bellaile)

Vincent Cassel (François Visconti)

Vincent Cassel (François Visconti)

Sandrine Kiberlain (Solange Arnault), Vincent Cassel (François Visconti)

Sandrine Kiberlain (Solange Arnault), Vincent Cassel (François Visconti)

Hafsia Herzi (Cherifa), Vincent Cassel (François Visconti)

Hafsia Herzi (Cherifa), Vincent Cassel (François Visconti)

Elodie Bouchez (Lola Bellaile), Romain Duris (Yann Bellaile)

Elodie Bouchez (Lola Bellaile), Romain Duris (Yann Bellaile)

Elodie Bouchez (Lola Bellaile), Vincent Cassel (François Visconti)

Elodie Bouchez (Lola Bellaile), Vincent Cassel (François Visconti)

Romain Duris (Yann Bellaile)

Romain Duris (Yann Bellaile)

Romain Duris (Yann Bellaile), Vincent Cassel (François Visconti)

Romain Duris (Yann Bellaile), Vincent Cassel (François Visconti)

Vincent Cassel (François Visconti), Romain Duris (Yann Bellaile)

Vincent Cassel (François Visconti), Romain Duris (Yann Bellaile)

Romain Duris (Yann Bellaile), Vincent Cassel (François Visconti)

Romain Duris (Yann Bellaile), Vincent Cassel (François Visconti)

Vincent Cassel (François Visconti)

Vincent Cassel (François Visconti)

Vincent Cassel (François Visconti), Romain Duris (Yann Bellaile)

Vincent Cassel (François Visconti), Romain Duris (Yann Bellaile)

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Zonca signe un film chaotique mais passionnant, dominé par la composition bigger than life de Vincent Cassel.

     

    Serait-ce le passage de la cinquantaine ? Après Gauguin – Voyage de Tahiti et avant Le monde est à toi, deux films dans lesquels il assume son âge en exagérant le trait (fatigué), le flamboyant Vincent Cassel est méconnaissable dans ce polar du revenant Erick Zonca : légèrement bossu, le cheveu gras, la barbe sale, les yeux bouffis, il campe un commandant de police alcoolique et cradingue (François Visconti, quel nom !) à côté duquel les antihéros dépressifs d’Olivier Marchal feraient presque figure d’anges. Cassel bouffe l’écran quitte à en devenir l’objet principal et à reléguer le reste au second plan. C’est la singularité, assumée, d’un film mal aimable dans lequel tout le monde tire la gueule et porte un masque plus ou moins opaque : celui de la mère en souffrance pour Kiberlain (elle a signalé la disparition de son fils sur laquelle va enquêter Visconti) et celui du voisin envahissant pour Romain Duris (l’ex-prof particulier du disparu).

     

    Ambigu à souhait

    Comme Marchal, mais en moins caricatural, Zonca privilégie les récits basés sur les personnages au détriment de l’intrigue, un peu flottante -certaines pistes narratives comme la plongée du fils de Visconti dans le trafic de drogue ne sont pas résolues. Le risque de décrochage est grand mais la relation de plus en plus complexe entre Cassel et Kiberlain nourrit une fascination croissante pour ce polar brinquebalant dont le dénouement, assez vertigineux, vient à point nommé récompenser le spectateur assidu.