Toutes les critiques de Ceux qui nous restent

Les critiques de Première

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Début 2013. Le personnel du Méliès, le cinéma public de Montreuil, entre en grève pour protester contre la suspension jugée abusive de quatre de ses salariés. Un long bras de fer commence entre les employés et la mairie, conquise cinq ans plus tôt par Dominique Voynet... Dans la longue lignée des documentaires consacrés à des mouvements sociaux vécus de l’intérieur, Ceux qui nous restentalterne les scènes collectives (de lutte, de réflexion, de rencontres avec les spectateurs, de séances publiques) et les moments plus intimes. L’humanité qui ressort de ces périodes tendues, où les cœurs et les têtes sont à vif, fait le sel de Ceux qui nous restent, par ailleurs un peu trop flou sur le fond de l’affaire, dont on croit comprendre qu’elle obéit à de bas calculs politiciens.