Date de sortie 8 octobre 2008
Durée 120 mn
Réalisé par Fernando Meirelles
Avec Julianne Moore , Mark Ruffalo , Danny Glover
Scénariste(s) Don McKellar
Distributeur Pathé Distribution
Année de production 2007
Pays de production Canada, Japon
Genre Film de science-fiction
Couleur Couleur

Synopsis

Le pays est frappé par une épidémie de cécité qui se propage à une vitesse fulgurante. Les premiers contaminés sont mis en quarantaine dans un hôpital désaffecté où ils sont rapidement livrés à eux même, privés de tout repère. Ils devront faire face au besoin primitif de chacun : la volonté de survivre à n'importe quel prix. Seule une femme n'a pas été touchée par la "blancheur lumineuse". Elle va les guider pour échapper aux instincts les plus vils et leur faire reprendre espoir en la condition humaine.

Offres VOD de Blindness

Imineo SD Imineo 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 8.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 8.99  € Acheter

Toutes les séances de Blindness

Photos de Blindness

DR
DR

Blindness

Blindness

Casting de Blindness

Julianne Moore
l'épouse du médecin
Mark Ruffalo
le médecin

Critiques de Blindness

  1. Première
    par Gael Golhen

    Présenté en ouverture du dernier festival de Cannes, Blindness du Brésilien Fernando Meirelles (La Cité de Dieu, c’est lui) avait déçu. Relatant le martyre d’une femme au milieu d’une population réduite à l’état de sauvagerie suite à une épidémie foudroyante de cécité, le film hésitait entre le new-age de Saramago (écrivain foudroyant et prix Nobel de littérature dont Blindness est adapté) et le pur film de zombies... Depuis, Meirelles a revu sa copie et gommé les effets pontifiants, comme la voix off et la mystique sentencieuse, pour se concentrer sur l’efficacité et le suspense. Résultat ? Une tuerie. Depuis La Cité de Dieu, on savait la détermination du Brésilien à enregistrer la manière dont la civilisation s’effondre dans les gouffres de la misère. Blindness capte, pour sa part, la chute d’une microsociété vers la barbarie façon Fincher. On résume : La Cité de Dieu + Romero + Saramago + Fincher = Blindness. Qui dit mieux ?

  2. Première
    par Julien Welter

    Sûrement pour coller au célèbre dicton, Fernando Meirelles laisse le soin à un borgne de raconter cette histoire d’aveugle : un virus qui provoque une cécité totale se répand rapidement dans une ville. Très vite, tout le monde est touché sauf une femme au foyer. Sous ce vernis fantastique, le réalisateur de La Cité de Dieu organise une fable sur notre époque. C’est évidemment lourdingue dans son discours, mais Meirelles a un vrai savoir faire pour décrire cette société qui se tiers-mondialise peu à peu. Par moment, le film est d’une vérité criante et effrayante, souvent, il n’est qu’une oeuvre creuse et naïve.