Date de sortie 16 décembre 2009
Durée 155 mn
Réalisé par James Cameron
Avec Sam Worthington , Zoe Saldana , Stephen Lang
Scénariste(s) James Cameron
Distributeur Twentieth Century Fox
Année de production 2009
Pays de production Etats-Unis
Genre Film de science-fiction
Couleur Couleur

Synopsis

Jake Sully est un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant. Malgré sa paralysie, Jake est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des « pilotes » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake. Ce dernier est alors recueilli par son clan, et à travers de nombreuses épreuves et aventures, il va apprendre progressivement à devenir l’un des leurs. Alors que la relation entre Jake et la réticente Neytiri s’approfondit, Jake en vient à respecter le mode de vie des Na’vi et finit par trouver sa place parmi eux.Reste pour lui à affronter l’ultime épreuve en les menant dans une bataille épique qui devra sceller le destin de tout un monde.Existe en version 3D

Offres VOD

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 13.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 1.99 € Louer 11.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 13.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 17.99  € Acheter

Dernières News

L’évolution de la performance capture racontée par Andy Serkis

De Gollum à Mowgli, l’acteur et réalisateur a largement contribué à l’expansion de cette technique d’animation.

Avatar est un bijou de cinéma [critique]

Le plus gros succès de l'histoire du cinéma revient ce soir à la télévision.

Casting

DR
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION
PRODUCTION / TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION

Avatar

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

AVATAR (2009)

Critiques

  1. Première
    par Gael Golhen

    Alors oui, on a vu Avatar . Et oui, c’est bien CA le futur du cinéma. Avec son immersion 3D révolutionnaire, son expérience visuelle sidérante qui représente vraiment une rupture, Avatar risque de tout bouleverser… mais surtout les spectateurs. Au-delà du discours socio-écolo évident, au-delà de la performance technologique, Avatar est d’abord un pur film de SF dont la plus intéressante partie réside dans la découverte de l’univers des Na’avis. Cameron , nerd scientifique déploie un univers absolument stupéfiant. Comme une vieille couverture de roman SF fifties qui se prendrait vie devant nos yeux, le film nous fait découvrir la jungle luxuriante de Pandora, ses montagnes en apesanteur (merci Miyazaki ), ses créatures entre dinosaures et monstres mythologiques… La différence c’est que pour une fois, on n’est plus spectateurs, mais acteurs. Alors, Avatar, fantasme de SF ? Ce serait trop simple et trop réducteur. Car Avatar ressemble à s’y méprendre à un manga live. Tout y évoque le graphisme surstylisé des « animés » et Cameron cite allègrement Miyazaki ou Oshii . Avatar ressemble aussi à un jeu vidéo. Mais Avatar c’est aussi un pur western; un des space opera les plus dingues qui renvoie le Star Wars de 77 dans les cartons de notre vieille cave; une love story et un film initiatique… Bref, Avatar est un film-somme. Une entreprise totale qui rappelle que le roi Cameron a toujours été un nerd impérial à la viscéralité bourrine, un cinéaste hi tech avec un côté prolo nouveau riche qui est le seul à pouvoir défier les col bleus des studios et les rois du marketing pour signer ça. Ca ? On y revient forcément… Une love story, des combats aériens et terrestres, une épopée digne de David Lean, Asimov ou Homère. Avatar est un bijou de cinéma.