DR

Le tournage du film et l'après-"Interview qui tue" n'a pas laissé que des bons souvenirs à Seth Rogen.

 

Plus d'un an après la sortie de L'Interview qui tue, Seth Rogen est revenu sur ce film polémique qui a provoqué la colère de la Corée du Nord, le piratage de Sony en 2014 ou encore une grosse perte d'argent pour les studios. Invité du Graham Norton Show, le comédien n'a pas caché que cette expérience avait été "horrible."

The Interview pourrait faire perdre 30 millions de dollars à Sony

"C'est difficile d'être blâmé pour avoir presque déclencher une guerre. Ce n'est pas drôle, c'est hyper-bizarre. (...) Le président en a même parlé. Beaucoup parlé. C'était vraiment étrange. J'ai eu un officier de sécurité payé par Sony même si un beau jour il avait disparu. Le studio avait engagé des agents de protection pour l'équipe du film au cas où quelqu'un de Corée du Nord essayait de nous tuer je suppose. Mais un beau jour, ils ont juste disparu ! Je me suis dit que ça y est, c'était une attaque ! Mais en fait non, Sony ne voulait juste plus payer pour assurer la sécurité ! C'était une expérience très, très, très étrange", a-t-il confié dans l'émission britannique. 

Les menaces reçues avant la sortie de L'Interview qui tue n'est pas le seul détail qui a marqué Seth Rogen. Ce dernier se rappelle également le tournage avec un vrai tigre. "On pensait qu'on pouvait faire comme L'Odyssée de Pi et utiliser les mêmes effets spéciaux pour créer un tigre de synthèse, mais on a réalisé qu'on n'avait pas assez d'argent et on a pris un vrai tigre", explique-t-il en ajoutant que lorsqu'il a demandé au dresseur si "c'était dangereux", ce dernier a répliqué :" Bon, ce sont des machines à tuer." Il n'a pas non plus été rassuré par le fait que ce soit le fils du dresseur qui prenne les choses en main car "il avait une bien meilleure relation avec l'animal que son père". 

L'histoire de L'Interview qui tue réalisé par Evan Goldberg et Seth Rogen : 

Aaron Rapaport est le producteur du fameux « Skylark Tonight », l’un des talk-shows sur les célébrités les plus regardés à la télévision. Cette émission lui a apporté le succès et une solide amitié avec son coprésentateur, Dave Skylark. Mais révéler les secrets des célébrités et dévoiler les bas-fonds d’Hollywood conduit Aaron, malgré une audience très forte, à doute de son éthique journalistique. Lorsque Dave découvre que Kim Jung-Un, le leader de la Corée du Nord, est un grand fan de l'émission, Rapaport obtient pour Skylark une interview exclusive en live avec Kim, espérant ainsi rebooster leurs carrières. Alors qu’Aaron et Dave se préparent pour partir à Pyongyang, leurs plans changent brutalement lorsque la CIA les recrute, décidée à envoyer les deux hommes dans un voyage improbable et absurde destiné à éliminer le leader nord-coréen.

La bande annonce du film :