Pirates des Caraïbes 3
Disney

De Pirates des Caraïbes 3, rediffusé à 21h sur TMC, on sait tout (ou presque) : ses personnages, ses décors, ses scènes d’action… On connaît moins les héros et les mythes dont Verbinski s’est inspiré. À l’abordage !

Barbossa. Bien que purement fictif, le capitaine du Black Pearl et ennemi juré de Jack Sparrow s’inspire d’un personnage réel : Khayr ad-Din (1466-1546), dit Barberousse. Grand amiral de l’Empire Ottoman et corsaire redoutable, il fut l’un des plus grands marins de son époque.

Black Pearl. Le légendaire bateau du capitaine Hector Barbossa rappelle les flûtes hollandaises du XVIIe siècle (des navires utilisés à des fins commerciales et militaires), mais également du Vasa, un grand vaisseau de guerre suédois.

Calypso. La déesse de la mer et grand amour du capitaine Davy Jones, enfermée dans le corps d’une sorcière, trouve son origine dans le personnage de la mythologie grecque. Dotée d’une très grande beauté, Calypso était une nymphe de la mer, reine de l’île d’Ogygie. Elle est célèbre pour sa rencontre avec Ulysse dont elle tomba éperdument amoureuse.

Code des pirates. Lu par Teague Sparrow (le père de Jack) lors de la réunion des seigneurs pirates au sein du tribunal de la confrérie, le code des pirates a bien existé. À l’époque, chaque coalition de pirates disposait du sien. Le plus connu de ces codes est celui qu’a écrit Bartholomew Roberts, l’un des pirates les plus célèbres du XVIIIeme siècle.

Johnny Depp : acteur ou rock star ?

Confrérie des pirates. Réunie par Barbossa pour libérer la déesse Calypso, la Confrérie des pirates se base sur une coalition authentique: les Frères de la côte. Principalement composée de protestants français et anglais, elle fut active durant les XVIIe et XVIIIe siècles dans l’Océan Atlantique et dans les Caraïbes. Leur base : l’île de Tortuga.

Davy Jones. Le terrifiant capitaine du Hollandais volant a été emprunté à une légende bien connue des marins. Le nom de Davy Jones fait référence à une sorte de démon des océans. En anglais, l’expression Davy’s Jones locker désigne le fond de la mer, l’endroit où reposent les marins décédés.

Hollandais volant. Créé par la déesse Calypso, qui l’a ensuite offert à Davy Jones, le Hollandais volant de Pirates des Caraïbes est peu éloigné du mythe d’origine. En réalité, le navire est l’un des vaisseaux fantômes les plus célèbres des légendes pirates : le capitaine du bateau, pris dans une tempête, aurait défié Dieu de couler le navire. Pour punir ce blasphème, Dieu aurait alors condamné son équipage à errer sur les mers jusqu’à la fin des temps.

Pavillons. Lors de la scène où l’alliance des neufs seigneurs pirates s’apprête à combattre les Anglais, les couleurs hissées par les navires correspondent à de véritables pavillons de pirates. On peut notamment apercevoir ceux des célèbres Barbe Noire, Bartholomew Roberts et Edward Low. Le pavillon du Black Pearl (un crâne surplombant des sabres croisés) a lui aussi existé. C’était celui de Jack Rackham, dont Hergé s’est inspiré pour Le Secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham le Rouge.

Bande-annonce de Pirates des Caraïbes 3 :

Pirates des Caraïbes 6 en danger ? Les scénaristes de Deadpool quittent le navire