L'Agence tous risques
20th Century Fox

L'adaptation par Joe Carnahan de la série culte est un blockbuster survitaminé qui n'a malheureusement pas totalement connu le succès espéré.

L’Agence tous risques, le film adapté de la fameuse série télé des 80’s, revient ce soir sur C8. Ce projet a longtemps pris la poussière dans les cartons des producteurs. Jusqu’en 2010 : c’est Joe Carnahan (NarcMi$e à prix, Le Territoire des loups) qui met en boîte, avec un casting sympa : Liam Neeson dans le rôle d’Hannibal, le très coté Bradley Cooper (Very Bad Trip) dans le rôle de Futé, Sharlto Copley (District 9) pour Looping, et enfin, dans le rôle emblématique de Barracuda, Quinton « Rampage » Jackson, fameux combattant de free fight. 

Le Territoire des Loups est bien plus qu’un survival viril [critique]

Voici la critique de Première, publiée à sa sortie : On en attendait pas grand-chose et on s’est bien trompé. Gros film de commande qui s’inscrit en réaction des actioners récents aux héros désincarnés (la trilogie Bourne), L’Agence tous risques propose une relecture de la série 80’s selon la règle des 3F : fun, fidèle et fédérateur. Du coup tout est à sa place : les scènes d’action clinquantes, les références funky à la série, la générosité explosive et le sens de la formule. Décomplexé, L’Agence tous risques est en bonne place pour être le blockbuster le plus cool de cet été, celui qui assume parfaitement son ambition : l’entertainment. On retrouve bien les fixettes de Carnahan (encore des mercenaires et un sous-texte vaguement politique, des clins d’oeil à MI:III), mais ici, tout est tellement verrouillé, jumpcuté et boosté que ça marche. Un plan sans accroc.