fast and furious 6 tank
Universal Pictures

Bagnoles et explosions ce soir à 21h05 sur TF1.

Article publié en 2015 - De l’action à haute dose, des bolides par dizaines, une pincée de jolies filles et le retour de Michelle Rodriguez. C’est le cocktail détonnant du sixième opus de la saga Fast and Furious. Un film qui suit Dom (Vin Diesel) et sa bande de braqueurs motorisés, engagés par le super-flic Luke Hobbs (Dwayne Johnson) pour contrecarrer les plans d’un groupe de chauffeurs mercenaires dont fait partie Letty, que tout le monde croyait morte.

Sorti le 22 mai 2013 en France, Fast and Furious 6 a démarré sur les chapeaux de roue au box-office en attirant en moins d’une semaine plus d’1,3 million d’amateurs de grosses cylindrées. Et le plus gros hit de la franchise avec 788,6 millions de dollars de recettes mondiales jusqu'au carton planétaire de sa suite et son milliard et demi de dollars de recettes.

Un succès qui n’a rien d’étonnant tant le film va à 100 à l’heure. Un déluge d’action et de cascades dans la droite lignée des opus précédents. Une intensité perceptible dès les premières bandes annonces annonçant sa sortie. Si les péripéties de l’équipe menée par Dom – équipe qui affronte notamment un tank destructeur ou encore un avion gros porteur qui s’écrase - font tout le sel de ce Fast and Furious 6, la prestation de Dwayne Johnson, anciennement le catcheur The Rock, est à souligner.

L’acteur, qui incarne le baraqué Luke Hobbs, est un "viagra à franchises", comme il aime se surnommer dans les interviews, un incontournable point fort dans une saga musclée au rythme effréné. Mais la débauche de bastons et courses poursuites et l’adrénaline que procure ce film, marqué également par certaines faiblesses au niveau du scénario, ne parviennent pas à faire oublier le meilleur opus de la saga : Fast and Furious 5. Une suite en forme de western moderne dans laquelle Dom et son équipe, poursuivis par Luke Hobbes, vont affronter un homme d’affaires véreux qui règne sur les favelas de Rio. Si le scénario reste relativement simple, Fast and furious 5 en a sous le capot. Des scènes de poursuite démesurées et spectaculaires, quelques coups de théâtre et des plans assez fous font de ce film le meilleur épisode de la série. Même si depuis, Fast and Furious 7 sorti en avril 2015 a créé événement, et s'agissant du dernier film de Paul Walker (décédé pendant le tournage), il tient aujourd'hui naturellement un rôle particulier dans l'esprit des fans de la franchise.

Mise à jour du 6 août 2019 - Depuis Fast and Furious 7, la franchise motorisée n'a de cesse d'enchaîner les épisodes et de repousser les limites du possible -et de la gravité. Après Fast and Furious 8, qui se soldait par un affrontement avec un sous-marin nucléaire à travers la banquise polaire, Fast & Furious 9 est actuellement en tournage même si la production a dû faire une pause après l'accident grave d'un cascadeur sur le plateau. Chris Morgan, scénariste des cinq derniers épisodes, aimerait également envoyer Vin Diesel et sa bande en orbite (!) dans un futur opus alors que le premier spin-off de la saga, Hobbs & Shaw, centré sur les personnages incarnés par Dwayne Johnson et Jason Statham, sort demain dans les salles françaises. Rien, plus rien n'arrête la "famille" Toretto. 

Hobbs and Shaw : la critique