DR

Le cinéma américain contemporain est à l'honneur dans sa diversité ce soir par l'intermédiaire de trois de ses représentants : Tim Burton, Paul Haggis et Terrence Malick.

Big Eyes de Tim Burton

À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.

Après une série de long-métrages en demi-teinte d'un point de vue critique ou commercial, Tim Burton retrouvait tout son allant avec ce qui reste son dernier long-métrage en date, Big Eyes. À cette occasion, le cinéaste s'intéresse à la trajectoire de Margaret Keane, artiste dont les toiles reconnaissables à leurs grands yeux écarquillés lui ont valu une renommée nationale... par l'intermédiaire de son mari (incarné par Christoph Waltz), qui s'en est approprié la gloire. Une histoire et des thèmes tout burtoniens qui ont permis à Big Eyes de s'imposer comme le meilleur Burton depuis quelques années selon Première : "Grâce à un scénario si fluide qu’il a l’air de s’être écrit tout seul, le cinéaste illustre la trajectoire dramatique, touchante et parfois comique d’une femme à la fois naïve et déterminée, idéalement incarnée par Amy Adams. Pour ne pas la vampiriser, Christoph Waltz simplifie à l’excès son personnage de margoulin dont on ne fait que deviner les zones d’ombres potentiellement fascinantes". Pour sa prestation dans la peau de l'artiste-peintre bafouée, Amy Adams décrocha le Golden Globe de la meilleure actrice en 2014.

Big Eyes est diffusé ce soir à 21h sur Canal+.

Les trois prochains jours de Paul Haggis

Un professeur voit son épouse arrêtée et accusée d'un meurtre qu'elle n'a pas commis. Il décide alors de tout faire pour lui rendre sa liberté.

En 2010, le cinéaste Paul Haggis, oscarisé pour Collision en 2006, livrait avec Les trois prochains jours son remake d'un thriller français, Pour elle, signé par Fred Cavayé deux ans plus tôt. Russell Crowe prend ici la place de Vincent Lindon tandis qu'Elizabeth Banks reprend le rôle tenu par Diane Kruger. Le résultat, pas forcément toujours à la hauteur du film original, permet tout de même à son acteur principal de briller une fois de plus, comme l'écrivait Première à la sortie du film : "Les Trois Prochains Jours est le genre de thriller victime de ses bonnes intentions qui, à force de vouloir en donner plus et mieux, finit par en donner trop. […] Heureusement, Russell Crowe lui apporte un peu d’humanité physique et viscérale, alors que le script fait de lui un robot".

Les trois prochains jours est diffusé ce soir à 21h sur D8.

The Tree of Life de Terrence Malick

Dans le Texas des années 50, Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante et généreuse. La naissance de ses deux frères l’oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, puis à affronter l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient perturber cet équilibre fragile…Devenu adulte, Jack se remémore son enfance et se laisse envahir par les souvenirs du passé, alors qu'il s'apprête lui-même à devenir père…

Film-monde, film somme, film-thèse... les qualificatifs ne manquent pas pour décrire The Tree of Life, sans doute l'oeuvre la plus ambitieuse de Terrence Malick dont la richesse formelle et thématique a autant divisé à sa sortie qu'elle ne continue d'inspirer les interprétations diverses aujourd'hui. Réflexion philosophique sur l'origine de la vie à travers le parcours d'un homme (joué à l'âge adulte par Sean Penn) qui apprend à grandir au milieu de sa famille (Brad Pitt et Jessica Chastain), The Tree of Life est une expérience cinématographique à part, qui inaugura un nouveau cycle dans la carrière du cinéaste, lui apportant au passage la Palme d'or au Festival de Cannes en 2011.

The Tree of Life est diffusé ce soir à 20h40 sur OCS City.