DR

Il y en aura pour tous les goûts ce soir à la télévision, entre le retour de Tommy Lee Jones au western, le film de Noël culte d'Arnold Schwarzenegger, et les aventures culinaires du food-truck de Jon Favreau.

The Homesman de Tommy Lee Jones

En 1854, trois femmes ayant perdu la raison sont confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska.Sur sa route vers l'Iowa, où ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de Georges Briggs, un rustre vagabond qu'elle sauve d'une mort imminente. Ils décident de s'associer afin de faire face, ensemble, à la rudesse et aux dangers qui sévissent dans les vastes étendues de la Frontière américaine.

Après le coup d'éclat de sa première réalisation, Trois enterrements, qui avait raflé le prix d'interprétation masculine et le prix du scénario au Festival de Cannes en 2005, Tommy Lee Jones revenait au western l'an dernier avec The Homesman, également présenté sur la Croisette de laquelle il repartit bredouille. Rejouant la partition d'un western plus classique, The Homesman est aussi un grand film de femmes porté par Hilary Swank et Hailee Steinfeld, qui confirma la patte du réalisateur Tommy Lee Jones comme le remarqua Première à l'époque : "À la fois drame pastoral (au début, on pense à Qu’elle était verte ma vallée), fable philosophique, western, survival, The Homesman, comme Trois Enterrements, est également un récit à grand spectacle avec son lot d’épisodes héroïques : une expulsion de squatter à l’explosif, une rencontre avec des Indiens flippants (Jones prend au passage le contre-pied de l’image politiquement correcte associée aux « natives » depuis cinquante ans), un raid vengeur dont la violence graphique rappelle celle de Peckinpah... Dans un rôle classique de taiseux bougon, le réalisateur-acteur confirme la maturité de son jeu, alliance de pudeur texane et de monolithisme « mitchumien ». Face à lui, Hilary Swank est d’ores et déjà en lice pour un troisième Oscar".

The Homesman est diffusé ce soir à 21h sur Canal+.

La course au jouet de Brian Levant

 

Howard Langstom, homme d'affaires stressé et débordé, oublie en cette veille de Noël d'acheter à son fils Jamie, qu'il néglige, le personnage convoité par l'enfant, "Turbo man", maquette d'un héros de bande dessinée. Or, le fameux jouet, victime de son succès, est épuisé. N'osant affronter les siens, Howard décide de tout faire pour mettre la main sur "Turbo man", d'autant qu'il avait prétendu à sa femme Liz qu'il l'avait déjà acheté. Il parcourt alors la ville de long en large mais en vain. Dans sa recherche, il fait la connaissance de Myron, un facteur dans la même situation que lui. Les deux hommes rivalisent de ruses afin d'obtenir l'objet tant convoité mais ne récoltent que des problèmes. Notamment avec la police, puis avec de faux Père Noël contrebandiers...

En pleine période de transition dans sa filmographie, à une époque où il multiplie les rôles familiaux tout en continuant d'aligner les cartons au box-office, Arnold Schwarzenegger s'offrait en 1996 son propre film de Noël, La course au jouet, inspiré par des cas similaires de "fièvre acheteuse" survenus aux États-Unis à l'époque. Entouré de quelques vétérans de la comédie américaine, Schwarzy s'amuse de son image et récolte une nouvelle fois un succès solide au box-office américain, malgré des critiques dans l'ensemble plutôt fraîches. Depuis, La course au jouet est devenu l'un des incontournables des programmations de Noël, et a permis de faire connaître un nom, celui de l'acteur qui incarne le fils de Schwarzenegger : Jake Lloyd, qui deviendra trois ans plus tard Anakin Skywalker dans La menace fantôme.

La course au jouet est diffusé ce soir à 20h55 sur 6ter.

#Chef de Jon Favreau

Carl Casper, chef cuisinier, préfère démissionner soudainement de son poste plutôt que d’accepter de compromettre son intégrité créative en se pliant aux décisions du propriétaire de l’établissement. Il doit alors décider de son avenir. Il va s’associer à son ex-femme, son ami et son fils pour lancer un food truck. En prenant la route, le chef Carl retourne à ses racines et retrouve sa passion pour la cuisine, la vie et l’amour.

Après l'aventure des deux premiers Iron Man et le flop retentissant de Cowboys et Envahisseurs, Jon Favreau revenait en 2014 à un cinéma plus modeste avec ce #Chef, chronique lo-fi sur un cuisinier de prestige qui décide de remettre sa carrière à zéro et de reprendre goût à sa passion en ouvrant son propre food-truck. Feel-good movie sous fond de cuisine tex-mex, #Chef réunit aux côtés de l'acteur-réalisateur quelques noms ronflants comme Sofia Vergara, John Leguizamo, Dustin Hoffman, mais aussi deux anciens de l'aventure Iron Man, Scarlett Johansson et Robert Downey Jr. Succès d'estime au box-office, le film permit à Favreau de se remettre en selle avant la sortie de son Livre de la Jungle, prévu pour 2016.

#Chef est diffusé ce soir à 20h40 sur OCS City.